L'ARN messager, une technologie qui a permis l'élaboration des vaccins anti-Covid-19 Pfizer-BioNtech et Moderna. © vchalup, Adobe Stock
Santé

Le Breakthrough Prize récompense Katalin Karikó, la pionnière des vaccins à ARN messager

ActualitéClassé sous :Coronavirus , vaccin anti-Covid , Breakthrough Prize in Fundamental Physics

[EN VIDÉO] Comment fonctionne un vaccin à ARN messager ?  Pfizer et Moderna ont choisi cette technique de pointe pour concevoir en un temps record leur vaccin contre le Covid-19. Cette vidéo présente tout ce qu'il faut savoir sur les vaccins à ARN messager en trois minutes ! 

Les membres de la fondation du Breakthrough Prize ne s'y sont pas trompés et on peut légitimement penser que Katalin Karikó se retrouve maintenant dans l'antichambre du Prix Nobel de médecine 2021. La biologiste hongroise, pionnière des vaccins à ARN messager, vient de recevoir, comme Emmanuelle Charpentier avant elle, le Breakthrough Prize in Life Sciences.

La science et la technologie ont radicalement transformé les bases matérielles de la noosphère, l'esprit collectif de l'humanité en quelque sorte, ainsi que la noosphère elle-même, comme aucune autre entreprise d'Homo sapiens. Les noms de la majeure partie des détenteurs des pouvoirs et des « stars » dans la société du temps de Thalès, Platon, Newton, Descartes et Maxwell ont disparu de la mémoire collective et il ne restera sans aucun doute pas grand-chose dans le futur de ceux qui constituent les célébrités actuelles. Mais de Thalès à Maxwell leurs noms et ceux de Pasteur, Poincaré, Turing ou Einstein, pour ne citer qu'eux, vont certainement continuer de résonner dans les siècles futurs.

Il n'en reste pas moins que les superstars du monde scientifique d'aujourd'hui ne sont pas considérées comme telles ailleurs si on les compare à certains noms du sport, du cinéma ou de la finance.

C'est peut-être en raison du statut des scientifiques, quasiment des superhéros dans le monde de la Russie soviétique où il est né, que le milliardaire russe Yuri Milner, cofondateur et actuel président du fonds d'investissement hongkongais DST Global, spécialisé dans les investissements Internet, a mis en place depuis 2012 une série de prix à la hauteur de millions de dollars à destination des luminaires de la Science mondiale.

Les lauréats des avatars de ces prix pour 2022 viennent d'être annoncés sur le site du Breakthrough Prize et de nombreuses vidéos au sujet des lauréats et de leurs travaux accompagnent le communiqué à ce sujet. L'annonce la plus marquante concerne, sans aucun doute, les millions de dollars attribués aux pionniers des vaccins à ARNm et à ceux qui ont permis aux nouvelles techniques de séquençage du génome -- qui ont fait baisser drastiquement les prix et le temps nécessaire --, techniques qui se sont révélées cruciales pour le déploiement rapide de ces vaccins face à la crise de la Covid 19.

Se voient ainsi récompensés tout particulièrement la biologiste d'origine hongroise, Katalin Karikó, et son collègue Drew Weissman en premier lieu. Viennent ensuite, pour les techniques de séquençage, Shankar Balasubramanian, David Klenerman et Pascal Mayer. Grâce à eux, une journée suffit pour séquencer le génome d'une personne et pour un coût d'environ 600 dollars. Ce qui représente une révolution par rapport au prix et au temps nécessaire pour le succès du Projet Génome Humain lancé au siècle dernier et qui s'est terminé en 2003 (des milliards de dollars et des années).

Une présentation du Breakthrough Prize et des superhéros lauréats de 2022, la Science étant le superpouvoir de l'Humanité comme cette vidéo le met en exergue à son début. © The Breakthrough Prize Foundation

De nouveaux Nobel pour la physique, les sciences de la vie et les mathématiques

Tout avait commencé par le Breakthrough Prize in Fundamental Physics récompensant les physiciens qui ont apporté une contribution importante à la connaissance humaine -- qu'ils s'occupent de physique théorique, mathématique ou expérimentale -- en travaillant sur les mystères les plus profonds de l'Univers. Ainsi, en 2012, trois millions de dollars ont été attribués à Stephen Hawking et la même somme a été partagée entre sept des membres les plus importants du Cern dont les travaux ont conduit à la découverte probable du boson de Higgs, grâce aux détecteurs Atlas et CMS du LHC.

Rappelons que Yuri Milner avait commencé par suivre une formation de physicien théoricien spécialisé en physique des particules élémentaires dans les années 1980 en Russie. Cela l'a amené à côtoyer le futur prix Nobel de physique Vitaly Ginzburg et à devenir ami avec Andrei Sakharov, l'un des premiers physiciens à établir des ponts entre la cosmologie et la physique des particules élémentaires. Réalisant sans doute qu'il ne pourrait jamais devenir aussi brillant que ces géants, il s'était ensuite tourné vers la finance, là où il a fait fortune.

En 2013, Milner et son épouse Julia ont commencé à étendre le contenu du Breakthrough Prize en compagnie de Sergey Brin (cofondateur de Google) et Anne Wojcick, de Priscilla Chan et Mark Zuckerberg pour Facebook. Il en a résulté le Breakthrough Prize in Life Sciences récompensant des avancées dans le domaine de la médecine et de la biologie. Parmi les lauréats, on comptait notamment le généticien Eric Lander cette même année et, en 2015, Emmanuelle Charpentier, la future prix Nobel de chimie.

Une présentation de la gestation depuis plusieurs décennies des vaccins à ARN, de l’idée à la fabrication, avec les témoignages de la biologiste d'origine hongroise Katalin Karikó mais aussi du Français Steve Pascolo. Reportage d'Alain Orange. Extrait de l'émission spéciale du 27 janvier 2021 « Vaccins: peut-on s'y fier ? » . © 36.9

Ces prix sont un peu un nouveau genre de prix Nobel, plus flexibles et visent à récompenser des chercheurs qui ont eu un grand impact sur le développement de leur domaine, même si leurs travaux n'ont pas encore forcément reçu de confirmations expérimentales directes. En 2014, Mark Zuckerberg et Yuri Milner se sont associés pour financer également un Breakthrough Prize in Mathematics.

Récemment Milner a mis en ligne le texte du Manifeste Eurêka, un livre dans lequel il expose ses réflexions sur la place de l'humanité dans l'Univers et notre rôle dans son avenir.

Les vaccins à ARN sont particulièrement sûrs et efficaces

Selon un communiqué conjoint de l'Académie nationale de Médecine, de l'Académie nationale de Pharmacie et de l'Académie des Sciences, en France, l'ARN messager est une arme vaccinale sûre et très efficace contre la Covid 19.

Futura a consacré  un article entier à la saga des vaccins à ARNm et à la trajectoire de Katalin Karikó que l'on peut consulter en complément de la vidéo ci-dessus. Jacques Augé, professeur des universités en chimie, nous y expliquait que la biologiste « a débuté ses recherches sur l'ARNm en Hongrie jusqu'en 1985, puis a émigré aux États-Unis à l'âge de 30 ans. Elle a continué ses recherches à l'université de Pennsylvanie, mais ses travaux intéressaient peu de monde et elle a eu beaucoup de difficultés pour trouver des financements. Par contre, elle avait une totale confiance en elle-même, en ses projets ».

Il est impensable de passer sous silence le nombre de fake news et de pseudosciences qui se sont propagées sur les réseaux sociaux concernant les vaccins ARNm, leur supposée dangerosité, soi-disant soutenue par des faits. Ces contrevérités tuent, comme l'a expliqué Igor Auriant, médecin réanimateur et membre de Citizen4Science, ou causent des Covid-19 longues en incitant à ne pas se faire vacciner. Elles conduisent aussi certaines personnes à menacer de morts ou d'actions violentes les médecins et autres personnes impliquées dans la lutte contre la pandémie de la Covid 19. Ceci est inacceptable et plusieurs voix se sont dressées en intervenant directement sur les réseaux sociaux et dans les médias comme Jérôme Marty, les membres de l’association Citizen4Science ou du Collectif FakeMed.

En ce qui concerne bien des questions que l'on peut se poser sur les vaccins ARNm et la campagne de vaccination en Israel, il est absolument indispensable d'écouter les explications de Cyrille Cohen, directeur du laboratoire d'immunothérapie de l'Université de Bar Ilan en Israël, dans la vidéo ci-dessous. Le chercheur y dénonce notamment les fake news et autres désinformations.

Les explications de Cyrille Cohen, directeur du laboratoire d'immunothérapie de l'Université de Bar Ilan en Israël. © Cyrille Cohen

Pour des explications plus complètes, mais encore abordables, en ce qui concerne TOUS les vaccins contre la Covid-19, on consultera la vidéo de Thibault Fiolet.

© Thibault Fiolet - Quoidansmonassiette

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !