Planète

Les archives du climat

Dossier - L'histoire du climat
DossierClassé sous :climatologie , climat , andes

Que nous disent les archives au sujet de l’évolution du climat au cours des cinq derniers millénaires ? Quels ont été les premiers instruments de mesure du climat ? Quelles conclusions en tirer sur notre climat actuel ?

  
DossiersL'histoire du climat
 

Grâce aux archives de l'Église, on a pu évaluer les variations climatiques en Europe, à l'échelle de la saison, de l'année, de la décennie et du siècle ; en suivant également les épisodes El Niño. 

Panache de cendres éruptives. © Pexels, DP

En Europe, l'histoire du climat est d'abord élaborée à partir des archives de l'Église, dépositaire presque exclusif du savoir jusqu'à la fin du Moyen Âge. L'étude de la variation des dates de vendanges comme marqueur du changement climatique année après année a permis une percée significative, appuyée encore par l'étude des dates de la véraison (maturation) des raisins1. Il est aisé de distinguer l'« optimum médiéval » de l'an mil, contemporain de la renaissance monastique, et le début d'une nouvelle ère de défrichement en les opposant au grand refroidissement du début du « petit âge glaciaire » au XIVe siècle, celui des Rois maudits et de la Peste noire. Il a été possible d'appréhender les variations climatiques à l'échelle saisonnière, annuelle, décennale, séculaire et pluriséculaire.

Les archives du climat, des documents précieux pour évaluer les évolutions climatiques. © DR

Les épisodes El Niño

Néanmoins, c'est peut-être du côté de l'Amérique latine que l'avancée majeure a été accomplie : la datation et la prise en compte des épisodes El Niño, qui scandent le climat de la Terre. S'il a pu être montré que Pizarre n'a pas découvert l'empire des Incas à la faveur d'un El Niño2, ses impacts depuis des millénaires sont avérés. De longues chronologies de ce phénomène depuis le XVIe siècle ont pu être mises au point et sans cesse affinées3. Trois épisodes El Niño particulièrement intenses, avec des sécheresses et crues paroxystiques, combinés à d'autres causes, provoquèrent des tragédies :

  • entre 1800 et 1805, fragilisant l'Empire espagnol avant les premiers soulèvements des guerres d'indépendance ;
  • en 1878-1879, lors de la guerre du Pacifique ;
  • et le dernier récemment, en 1982-1983, prémices de la chute de la dictature, incapable d'en limiter les conséquences socioéconomiques en Bolivie4.
La cité d’Arequipa (Pérou) sous les cendres de l’éruption volcanique de février et mars 1600. © Domaine public

Les éruptions volcaniques, riches d'enseignement

Ancienne elle aussi, mais pleine d'enseignements pour la climatologie, l'éruption riche en cendres en 1600 du volcan Huaynaputina, au Pérou, a permis de dater les couches annuelles de glace, ouvrant de véritables archives glaciaires andines. L'éruption dura du 19 février jusqu'au 6 mars, voire jusqu'au 15 mars 1600, selon les lettres annuelles des jésuites5-6.

 La cité d’Arica (Pérou, aujourd’hui au Chili) sous les cendres de l’éruption volcanique de février et mars 1600. La ville jouait un rôle essentiel comme port approvisionnant la grande cité de l’argent du Pérou, Potosi (aujourd'hui en Bolivie). © Domaine public, illustrations tirées du site de la Bibliothèque royale du Danemark, propriétaire du seul manuscrit de Guaman Poma égaré pendant près de trois siècles

Les dessins à la plume sont de Felipe Guaman Poma (Ayacucho ~1530? - ap. 1616), chroniqueur péruvien métis et auteur de la célèbre supplique illustrée au roi d'Espagne Nouvelle chronique et bon gouvernement achevée vers 1615. Le chroniqueur se trouvait dans la région lors de l'éruption de Huaynaputina, situé à quelque 70 km d'Arequipa, et par conséquent ses dessins peuvent être considérés comme de première main.

Un phénomène très récent (les projections volcaniques de l'Eyjafjöll islandais en 2010) apparaît comme un lointain écho de l'éruption du Laki (lui aussi islandais) en 1783, catastrophe aux conséquences funestes qui affecta toute l'Europe et une partie de l'Amérique du Nord. Ce fut le cas en particulier en Finlande, où l'agriculture est ordinairement fragile : le brouillard volcanique, masquant le pâle soleil de l'été boréal, y causa une famine et une forte surmortalité, tandis que l'hiver 1783-1784 fut l'un des plus rudes du « petit âge glaciaire »7.

 Rogation pour l’arrivée de la pluie adressée à la Vierge de Guadeloupe (Mexico). L’intercession céleste de la sainte patronne du Mexique est demandée par les propriétaires fonciers le 23 juin 1765, soit le dernier jour d’une neuvaine de prières faites afin que la sécheresse cesse autour de Mexico. © Domaine public, illustration issue du Fondo reservado de la Biblioteca Nacional, Mexico, transmise par Gustavo Guarza, UNAM

Archives documentaires : les prières (rogations)

À l'échelle saisonnière, en Espagne, l'étude des rogations (prières publiques accompagnées de processions) que l'Église organisait pour attirer la bénédiction divine sur les récoltes) avait permis, selon la gamme des manifestations religieuses, allant jusqu'à la sortie des saints lors d'une sécheresse extrême, d'établir une échelle fiable des phénomènes météorologiques avant l'apparition d'instruments spécifiques ou mieux dit scientifiques8. Ses conclusions ont pu être transposées avec succès au Mexique9.

Sources :

1. I. Chuine, P. Yiou, N. Viovy, B. Seguin, V. Daux, E. Le Roy Ladurie, (2004) Nature 18 November, 432: 289290.
2. A.-M. Hocquenhem, L. Ortlieb, (1990) Bull. IFEA (Lima), 19(2): 327-334.
3.B. Voituriez, G. Jacques, (1999) El Niño. Réalité et fiction. Unesco.
4. A. Gioda, M.R. Prieto, (1999) La Météorologie, 8e série, 27: 33-42.
5. T. Bouysse-Cassagne, (1988) Lluvias y cenizas. Hisbol, La Paz (Bolivie).
6. J.-Cl. Thouret, J. Dávila, E. Juvigné, A. Gourgaud, P. Boivin, (2002) Journal of Volcanology and Geothermal Research, 115 (3-4):529-570. 
7. R. Brázdil, G.R. Demarée, M. Deutsch, E. Garnier, A. Kiss, P. Kolář, J. Luterbacher, N. Macdonald, C. Rohr, (2010) Theoretical and Applied Climatology, 100: 163-189.
8. Barriendos, M. (1997) The Holocene, 7: 105-111.
9.G. Garza, (2002), Investigaciones Geográficas, Bol. Instituto Geografía, UNAM (Mexico), 48: 106-115.