Planète

Emmanuel Le Roy Ladurie : "L'histoire du climat depuis l'an mil"

Dossier - L'histoire du climat
DossierClassé sous :climatologie , climat , andes

-

Que nous disent les archives au sujet de l’évolution du climat au cours des cinq derniers millénaires ? Quels ont été les premiers instruments de mesure du climat ? Quelles conclusions en tirer sur notre climat actuel ?

  
DossiersL'histoire du climat
 

Dans son ouvrage L'histoire du climat depuis l'an mil (publié en 1967)Emmanuel Le Roy Ladurie (historien moderniste), pose les bases de la discipline de l'histoire du climat. 

Cyclone tropical. © WikiImages, DP
Emmanuel Le Roy Ladurie, L'histoire du climat depuis l'an mil. © Flammarion

L'histoire du climat est présentée avec humour tel un passe-temps pour retraité selon son fondateur Emmanuel Le Roy Ladurie dans un long entretien inclus dans le numéro 4 de la revue Ethnologie Française consacré aux riches relations entre la météorologie, le climat et les sociétés. C'est vrai que Le Roy Ladurie n'a pas fait école en France chez les historiens français mais au-delà de nos frontières il a eu une large descendance intellectuelle en Belgique, Suisse, Europe centrale, Italie, Espagne et en Amérique latine où quelques-uns et quelques-unes approfondissèrent avec constance son sillon.

La riche cité péruvienne de Zaña ou Saña effacée par la crue du fleuve côtier la bordant lors du El Niño de 1720. Les ruines actuelles du couvent de Saint Augustin. © Alain Gioda

L'ouvrage de Ladurie et notre conception du climat

Toutefois dans la climatologie européenne l'impact des avancées de L'histoire du climat depuis l'an mil a été un coup de tonnerre car cet ouvrage de 1967 montra clairement que le climat n'était pas une constante terrestre (hors des changements à l'échelle géologique achevés à l'Holocène par la disparition de l'age de glace il y a quelque 12.000 ans voire depuis le Grand Pluvial du Sahara) mais qu'il variait sensiblement à l'échelle annuelle, décennale, séculaire et pluriséculaire. Ce nouveau paradigme alla de pair chez les scientifiques avec la grande découverte suivante : l'Homme, après avoir subi les aléas climatiques depuis toujours, maintenant conditionnait fortement la biosphère et la géosphère avec une augmentation sensible du CO2, un fait admis au niveau international à la suite des mesures faites en 1957-1958 sus les flancs d'un volcan des Hawaï lors de l'Année géophysique internationale (AGI).

Nous allons poursuivre le voyage, initié par Le Roy Ladurie en Europe, par le nôtre autour du monde afin d'essayer de montrer pourquoi et comment les historiens peuvent parler du climat.