Selon des chercheurs suisses, même si nous poussons nos observations jusqu’au temps de l’Empire romain, nous ne trouverons aucun phénomène qui soit équivalent au réchauffement climatique que nous connaissons actuellement. © oraziopuccio

Planète

La Terre n’a pas connu pareil réchauffement climatique depuis 2.000 ans

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , réchauffement global , vitesse de réchauffement

Loin de s'inscrire dans un cycle naturel, le réchauffement climatique que nous vivons aujourd'hui est exceptionnel dans l'histoire récente de notre planète. C'est la conclusion que tirent des chercheurs d'une analyse de données climatiques recueillies ces 2.000 dernières années.

En 2017, un consortium international baptisé Past Global Changes a publié une importante base de données comportant des relevés météorologiques sur les 2.000 années dernièrement écoulées. Le tout basé sur des études d'arbres, de glace, de sédiments, de dépôts minéraux et plus tard, sur des relevés directs réalisés par l'Homme.

Partant de cette précieuse base de données, des chercheurs de l'université de Berne (Suisse) sont arrivés à deux conclusions surprenantes. D'abord, alors que l'on pensait que notre planète avait vécu des phénomènes climatiques mondiaux récemment - comme le Petit âge glaciaire entre 1300 et 1850 ou l'Optimum climatique médiéval entre 700 et 1400 environ -, les chercheurs suisses montrent au contraire que les pics de ces périodes ne se sont pas produits partout dans le monde au même moment.

Jamais depuis le début de notre ère, les températures n’ont augmenté aussi régulièrement et aussi rapidement que depuis la fin du XXe siècle. La vitesse actuelle de réchauffement atteint plus de 1,7 °C par siècle alors que reconstructions et modèles prévoient un taux de réchauffement naturel maximum de 0,6 °C. © Université de Berne

Un réchauffement indubitablement dû aux activités humaines

Ensuite, ils confirment que le réchauffement climatique que nous connaissons actuellement est sans précédent, car bel et bien mondial. Sur 98 % de la surface de notre planète, les températures moyennes sont plus élevées que jamais. Et elles ont grimpé à une vitesse sans égal.

« La variabilité du climat dans la période préindustrielle est totalement différente de celle que nous observons aujourd'hui », remarque Raphaël Neukom, paléoclimatologue. Par le passé en effet, les fluctuations aléatoires du système climatique régnaient en maître et les éruptions volcaniques semblent avoir joué un rôle central. Aujourd'hui, les chercheurs n'ont plus aucun doute sur le fait que le phénomène soit d'origine anthropique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

L'histoire du réchauffement climatique en 35 secondes  En intégrant graphiquement les mesures de températures dans presque tous les pays du Globe entre 1900 et 2016, cette animation montre de façon saisissante l’augmentation du nombre d'« anomalies de température », donc des écarts par rapport à une moyenne. On constate qu'en un peu plus d'un siècle, la proportion vire au rouge.