Barquette de minimottes de salades, prêtes à être plantées. © S. Chaillot
Planète

Minimotte : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :botanique , minimotte , semis

Comment faire des économies en utilisant zéro pot, godet ou contenant pour réaliser des semis ou repiquages de jeunes plants ? Tout simplement en fabriquant des minimottes (mini-mottes), aussi bien avec des fleurs que des légumes.

Principe de la minimotte

Il s'agit de jeunes plants, nouvellement semés ou repiqués, présentés sur des plateaux au nombre d'une dizaine à une trentaine, suivant la taille des plateaux. Ils ne sont ni dans des godets ni dans des pots. Les plateaux prépercés sont remplis de terreau et une seule graine ou un seul plant à repiquer sont déposés dans chaque trou. Les jeunes plantes sont ainsi moins stressées à la plantation car elles ne subissent pas le retrait du pot ou du godet au repiquage. Ces minimottes sont donc économiques en semence et en contenant. Terminé la consommation de godets en plastique ! Déjà bien enracinés, les plants en minimottes sont la garantie de fleurs et de légumes à développement rapide.

Minimottes de choux, prêtes pour la plantation en pleine terre au potager. © S. Chaillot

Comment créer des minimottes ?

Cette mise en production a été longtemps faite uniquement par les professionnels. Petit à petit, les jardiniers se sont équipés pour réaliser eux-mêmes ces plants moins coûteux. Dans des plateaux en polystyrène ou en plastique, remplis avec un terreau fin spécial semis, mettre une graine par trou. Les laisser grandir jusqu'à la plantation. Il sera alors temps de sortir les minimottes du plateau pour les planter, à leur place définitive. Ces minimottes peuvent aussi recevoir des plants à repiquer, issus d'un semis hâtif, à l'abri.

Autre alternative, l'utilisation d'un outil qui se nomme presse-mottes. Il permet de créer des petites mottes de terre compressées entre deux et cinq centimètres de côté, de 1 à 20 mottes suivant la taille de l'outil. Une fois le terreau de plantation humidifié mis dans une caissette, vous pouvez appuyer l'outil et réaliser des mottes de terre que vous poserez dans une barquette. Faites-en autant que nécessaire. Vous verrez un trou au centre de chaque motte qui deviendra l'emplacement pour la graine ou un plant à repiquer, issu d'un premier semis à l'abri.

Attention à l'arrosage des minimottes car la terre a tendance à sécher vite. Contrôlez régulièrement pour ajuster les apports d'eau.

Quelles plantes trouve-t-on en minimottes ?

Dès le printemps, on trouve un certain nombre de plantes annuelles, bisannuelles et potagères vendues dans des petits cubes de terre compressée. Généralement, il s'agit d'une barquette qui contient 3, 6 ou 12 minimottes, collées les unes aux autres ou bien sous blister transparent lorsqu'il s'agit d'une commande sur le Web. Attendez que les dernières gelées printanières soient passées pour commencer les plantations.

Dès le mois d'avril, vous trouverez les premières barquettes de minimottes avec des laitues et autres salades, des légumes du soleil comme les tomates, courgettes, concombres, aubergines, poivrons, melons, piments et les cucurbitacées comme les potirons, potimarrons et autres courges. Pour les fleurs, il y aura les bégonias, œillets et autres impatiens. Concernant les cultures hivernales, on trouve des salades de saison et les choux. Une fois les végétaux en minimottes achetés, les replanter rapidement à leur place définitive.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !