Une nouvelle canicule se met en place entre le 9 et le 15 août et toute la France sera concernée. © Prostock-studio, Adobe Stock
Planète

La quatrième canicule s'annonce intense et généralisée à toute la France

ActualitéClassé sous :météorologie , Réchauffement climatique , canicule

Après la canicule de juin, de juillet, et de début août, une quatrième canicule gagne progressivement l'ensemble de la France cette semaine : elle s'annonce aussi intense que la précédente et encore plus généralisée.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview avec Jean Jouzel : Quelles seront les répercussions du réchauffement climatique sur notre société ?  Dans une interview, Jean Jouzel, célèbre paléoclimatologue, nous énonce les répercussions du réchauffement climatique sur nos modes de vie. 

Alors que certains départements du sud-est du pays, comme le Vaucluse, n'ont connu aucune pause dans la vague de chaleur qui a débuté le 1er août, un nouvel épisode caniculaire se met en place cette semaine. Une fois de plus, c'est le même scénario qui se répète : un puissant anticyclone gagne le nord-ouest de l'Europe et piège sur la France l'air chaud qui remonte d'Afrique du Nord.

Un blocage en « oméga », comme les météorologues l'appellent, une situation que l'on retrouve souvent dans les vagues de chaleur. Celui-ci génère un flux de nord-est dominant sur la France, un vent qui assèche encore plus la végétation et démultiplie le risque d'incendies.

Les températures vont s'élever progressivement de jour en jour, du sud, au centre, jusqu'au nord. Le pic d'intensité de cette quatrième canicule devrait se produire vendredi et samedi avec des valeurs égales ou supérieures à 40 °C dans le sud-ouest, et 36 °C sur la moitié nord et la région parisienne.

Contrairement à la précédente canicule de début août qui avait occasionné un pic intense lors d'une journée au nord, cette semaine sera probablement marquée par deux journées de pic. Le nord-ouest, comme la Bretagne et la Normandie, avait été épargné par la précédente canicule, mais ces zones devraient être concernées cette semaine par des températures pouvant atteindre les 35 °C.

À ce jour, les prévisions de Météo France entrevoient un changement à partir de dimanche (qui reste à confirmer) avec le retour des orages et de la pluie. Les deux jours du 14 et 15 août pourraient donc marquer la fin de cette canicule si les prévisions se confirment. La durée de cette canicule généralisée sera dans ce cas d'environ 5 jours.   

Pour en savoir plus

Nouvelle canicule en vue pour la France jusqu'au 15 août !

Alors que la troisième canicule de l'année est toujours en cours dans le sud-est de la France, les températures vont à nouveau remonter la semaine prochaine. Une quatrième canicule est désormais possible en France.

Article de Karine Durand, publié le 5 août 2022

Le pic d'intensité de la 3e canicule de l'année a été atteint mercredi 3 et jeudi 4 août, avec des valeurs supérieures à 40 °C sur le sud-ouest et le sud-est. Ce vendredi, un net rafraîchissement s'est mis en place sur l'ouest et le nord du pays, mais les fortes chaleurs résistent encore sur les départements bordant la Méditerranée,  la vallée du Rhône et les vallées alpines jusqu'à 38 °C. Aucune pause dans cette vague de chaleur n'est envisagée pour le sud-est, et un nouveau pic de chaleur va même se produire ce samedi dans ces départements.

Un risque de canicule entre le 10 et 15 août

Après un week-end en dessous des moyennes de saison au nord, les températures vont à nouveau remonter progressivement en début de semaine prochaine. Un puissant anticyclone va, encore une fois, remonter plus au nord que d'habitude, au niveau des îles britanniques et celui-ci va à nouveau piéger l'air chaud sur notre pays.

La situation météo est assez fiable entre lundi et jeudi : les températures dépasseront les 30 °C au nord, et les 35 °C au sud, et atteindront localement 40 °C. À cette échéance, de nombreuses incertitudes subsistent concernant l'intensité et la durée de cette nouvelle vague de chaleur : les seuils officiels de canicule seront peut-être atteints en milieu et fin de semaine entre le 10 et 15 août. Les températures ne s'annoncent à priori pas aussi extrêmes qu'en juillet, mais ce nouvel épisode présente le risque d'être durable.

En 2017, le pays avait déjà du affronter quatre canicules entre juin et août. Si cette 4e canicule se confirme la semaine prochaine, l'événement ne serait donc pas inédit, mais tout de même exceptionnel.  


Nouveau dôme de chaleur sur la France touchée par une sécheresse interminable

Une nouvelle canicule se met en place cette semaine : il s'agit de la troisième en trois mois, mais elle s'annonce différente des précédentes.

Article de Karine Durand, publié le 1er août 2022

La présence d'un anticyclone sur l'Atlantique met en place un flux de sud-ouest sur le pays : de l'air brûlant remonte une fois de plus d'Afrique du Nord et reste piégé sur la France tout au long de la semaine. Ce dôme de chaleur est à l'origine d'une nouvelle canicule, après celle de juillet et celle de juin. Cette remontée d'air chaud concerne ce lundi les Pyrénées-Orientales, le Gard, le Vaucluse, l'Ardèche et la Drôme, et s'étendra ensuite demain au sud-ouest.

Ce lundi et mardi, les températures atteindront localement les 39 °C sur le Gard, et 36 à 38 °C sur le reste de la moitié sud. Ces fortes chaleurs vont s'étaler du sud-ouest à la Loire ce mercredi et jeudi, les deux journées les plus chaudes de cet épisode, avec plus de 35 °C et même localement 40 °C au sud-ouest.

Depuis juin, trois canicules se sont succédé. Le mois d'août sera probablement aussi marqué par des températures hors-norme dans le sud-est de la France. © stokkete, Adobe Stock

Le pic de chaleur du sud-est aura lieu entre ce lundi et mardi, mais à l'échelle du pays, c'est la journée de mercredi qui devrait être la plus chaude. Jeudi et vendredi, les températures caniculaires gagneront le nord-est, avec possiblement 38 à 40 °C sur la ville de Strasbourg. Si les prévisions actuelles se confirment, cette canicule prendra fin au cours du week-end, mais encore une fois, les températures resteront élevées (plus de 30 °C) sur une grande partie du pays.

Une canicule moins intense et moins longue en prévision

Cette 3e canicule sera différente des deux précédentes par son intensité et sa durée : les températures seront à priori un peu moins élevées (40 °C et non pas 43 °C comme en juin) et sa durée moins longue (5 jours de canicule contre 15 en juillet). La canicule de juin a été exceptionnelle en raison de sa précocité et de ses températures extrêmes. La canicule de juillet avait été aussi remarquable pour ses températures records, mais surtout pour sa durée au sud-est. La situation est différente actuellement : la France est touchée par un flux de sud-ouest (et non de plein sud comme en juillet), ce qui épargne le nord-ouest et la Bretagne des fortes chaleurs début août, contrairement à juillet.

Une chaleur et une sécheresse interminables

Le fait que la France subisse une troisième canicule est exceptionnelle, mais pas complètement inédit non plus : en 2017, le pays avait dû affronter quatre canicules entre juin et août. Le côté inédit de cet été 2022 réside davantage dans la durée de cette chaleur et la sécheresse qui l'accompagne : juillet 2022 est à priori le mois de juillet le plus chaud et sec jamais enregistré en France depuis le début des relevés de Météo France.

Ce qui est particulièrement marquant, c'est qu'il n'y a pas de réelle pause concernant la chaleur dans le sud : même lorsque les alertes canicules sont terminées, les températures restent élevées, et cela, depuis début juin ! Le même scénario devrait se répéter en août : après cette 3e canicule, il n'y a pas de signal fiable de 4e canicule en vue (à ce jour) mais la chaleur devrait encore se maintenir avec 30 à 35 °C dans le sud les 15 premiers jours du mois.


Retour des fortes chaleurs début août avec une troisième vague

Article de Karine Durand, publié le 30 juillet 2022

Après une accalmie de quelques jours, une nouvelle vague de chaleur se profile pour la semaine prochaine. Ce sera la troisième de l'année et la 48e depuis 1947 ! Vers un été de tous les records en France.

La chaleur s'est installée de manière continue en France et une partie de l'Europe depuis le mois de mai et semble ne plus vouloir quitter la région. Ce milieu de semaine est marquée par une pause appréciable au niveau des températures, au nord comme au sud. La baisse est moins flagrante au sud-est : les départements de cette zone se situent juste 1 à 2 °C en-dessous des seuils de vague de chaleur l'espace de 2 à 3 jours, et le ressenti reste donc très chaud.

Une vague de chaleur chaque mois depuis juin

Un nouveau blocage anticyclonique, à priori durable, va se mettre en place ce week-end et les températures vont repartir à la hausse. Elles atteindront les 35 à 37 °C sur le pourtour méditerranéen, plus de 30 °C dans le sud-ouest, et 26 à 30 °C au nord. Météo France précise qu'un signal de nouvelle vague de chaleur semble apparaître dès le début de semaine prochaine : il est encore trop tôt pour être précis concernant l'intensité de la chaleur et sa durée, mais des températures à nouveau hors-normes sont déjà envisagées pour le sud-est. Si l'événement se confirme, il s'agirait donc d'une troisième vague de chaleur (voire d'une canicule) en trois mois : après celle de juin, celle de juillet, le mois d'août aussi pourrait être marqué par une période de chaleur exceptionnelle, une situation rare et exceptionnelle depuis le début des relevés météo.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !