Une pluie de records est tombée samedi 18 juin 2022. © MarianVejci, Istock.com
Planète

Canicule : près de 200 records de chaleur ce week-end

ActualitéClassé sous :météorologie , Réchauffement climatique , canicule

-

[EN VIDÉO] Vague de chaleur ou canicule: quelle différence ?  L’été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé. 

La journée du samedi 18 juin a été historique en France avec plus de 180 records de chaleur mensuels battus, dont 16 records absolus : sur certaines villes, il n'a jamais fait aussi chaud qu'au cours de cette journée, tous mois confondus.

La canicule précoce de ce mois de juin a atteint son pic d'intensité samedi 18 juin avec une pluie de records. Les très fortes chaleurs ont débuté mercredi 15 juin au sud-ouest, avant de remonter vers le Nord-Ouest, la Région parisienne, puis le Centre-Est et le Nord-Est au cours du week-end. En plus d'être la canicule la plus précoce jamais enregistrée, l'événement a été intense, et même historique dans certaines régions comme la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, les Pays-de-la-Loire et la Bretagne.  

Parmi les records absolus, les valeurs les plus élevées de samedi sont :

  • Pissos (Landes) : 43,4 °C qui a battu l'ancien record établi quelques jours avant (41,7 °C) ;
  • Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) : 42,9 °C qui a battu l'ancien record de 40,6 °C en août 2003 ;
  • Pointe de Socoa (Pyrénées-Atantiques) : 42 °C qui a battu l'ancien record de 40,6 °C en juillet 2020 ;
  • Lège Cap Ferret (Gironde) : 41,9 °C qui a battu l'ancien record de 40,2 °C en juin 2015.

Mais aussi, plus au nord, de nombreux records de chaleur mensuels :

  • Le Mans (Sarthe) : 39,7 °C qui a battu le record de juin 2019 ;
  • Orléans (Loiret) : 37,9 °C qui a battu le record de juin 2019 ;
  • Rennes (Ille-et-Vilaine) : 35 °C qui a battu le record établi quelques jours avant ;
  • Épinal (Vosges) : 36,8 °C qui a battu le record de juin 2019 ;
  • Évreux (Eure) : 36,1 °C qui a battu le record de juin 2019 ;
  • Trappes (Yvelines) : 35,8 °C qui a battu le record de juin 2011.

Précisons que, pour la plupart de ces villes, les premiers relevés météo, permettant d'établir des records, remontent aux années 1940 et 1950.

Un écart historique comparé aux moyennes de saison

En ce qui concerne les anomalies, ce samedi 18 juin se classe dans le Top 5 des journées avec le plus fort écart thermique « chaud » comparé aux températures moyennes de la période estivale. Plus encore, au niveau mondial, aucun autre pays du monde n'a présenté un tel écart aux normales lors de ce samedi 18 juin.   

En orange, le pays du monde qui enregistre le plus fort écart de températures comparé aux moyennes lors de ce samedi : la France. © Climate Reanalyzer
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !