Il semblerait que la circulation atmosphérique ait changé ces dernières années. © Anton Balazh, Adobe Stock
Planète

Chaleur et sécheresse : les anticyclones sont-ils en train de se décaler vers les pôles ?

ActualitéClassé sous :météorologie , changement climatique , anticyclone

Les situations de blocage anticycloniques se multiplient en France depuis plusieurs années, et notamment ces 6 derniers mois, entraînant de la chaleur précoce et une sécheresse inquiétante. Les anticyclones ne sont-ils réellement plus là où ils étaient dans le passé ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Réchauffement climatique : notre planète en territoire inconnu  Dans la version préliminaire — qui ne couvre que les neuf premiers mois de l’année 2021 — de son rapport annuel State of the Global Climate, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) confirme la tendance au réchauffement climatique. Pour la première fois, la barre d’une hausse de 1 °C par rapport aux moyennes préindustrielles a été franchie sur la période des vingt dernières années. Mais le rapport met surtout en avant les nombreux phénomènes météo extrêmes survenus en 2021 et leurs conséquences pour la planète et pour l’humanité. © Organisation météorologique mondiale 

Depuis le début d'année 2022, le constat est sans appel : le déficit de pluie atteint -41 % en janvier, -38 % en février, -38 % en mars et -25 % en avril. Les conditions du mois de mai suivent le même scénario, avec de longues périodes chaudes et ensoleillées. Le cumul de pluie moyen sur l'ensemble du pays est d'ailleurs le plus faible depuis 11 ans.

L'anticyclone des Açores a-t-il décidé de changer de lieu de résidence et de s'installer durablement sur notre pays ?

La faute à des situations anticycloniques répétitives et durables sur la France. Si beaucoup apprécient ce temps agréable, calme et lumineux, celui-ci est responsable d'une sécheresse qualifiée d'extrême sur les trois quarts de l'Europe. Ces blocages météo, comme les appellent les météorologues, semblent de plus en plus fréquents. L'anticyclone des Açores a-t-il décidé de changer de lieu de résidence et de s'installer durablement sur notre pays ?

Selon le météorologue Guillaume Séchet, dans son étude publiée sur Météo-Villes, « depuis l'automne 2021, la récurrence des blocages anticycloniques sur l'ouest de l'Europe atteint des niveaux remarquables », sur les huit derniers mois, d'octobre 2021 à avril 2022, on remarque « une anomalie de hautes pressions sur tout l'ouest de l'Europe, particulièrement sur les îles Britanniques, le nord de la France et la mer du Nord. De telles anomalies lissées sur une période de huit mois sont majeures et témoignent d'une position anormale de l'anticyclone, au détriment du flux océanique ».

Une circulation atmosphérique chamboulée ?

La circulation atmosphérique sur Terre comporte plusieurs cellules positionnées à des latitudes différentes. La cellule de Hadley se situe entre l'équateur et 30 degrés de latitude nord et sud, où l'on retrouve des vents soufflant du nord-est dans l'hémisphère nord et du sud-est dans celui du sud (les alizés). La circulation atmosphérique a-t-elle été vraiment bouleversée ces dernières années en raison du réchauffement climatique ?

Météo France étudie la question et avoue qu'il « s'agit d'un sujet encore au stade de la recherche, avec juste des hypothèses ».  Le rapport du GIEC, sorti en août 2021 précise que, depuis 1980, il semblerait effectivement, mais sans certitude, que la circulation de la cellule de Hadley se soit élargie, en particulier vers l'hémisphère Nord. Selon l'expert Climat Météorologie Modélisation pour Météo France, difficile de tirer des conclusions en revanche sur les derniers mois et sur les dernières années : « Pour les années 2015 à 2019, on ne voit pas vraiment de décalage flagrant des anticyclones subtropicaux par rapport à leurs positions climatologiques ».

Un schéma du globe montrant la position de la cellule de Hadley. © pinpin, wikipedia

Une évolution du climat quasiment certaine dans le futur

Concernant les projections futures, la modification de la circulation atmosphérique, et donc du positionnement des anticyclones, est toutefois très probable : « les modèles de climat s'accordent tous sur le fait que les cellules de Hadley auront une extension méridienne plus grande dans le futur, en lien avec des anticyclones qui se décalent vers les pôles, tout comme le rail des dépressions », selon Météo France.

Concrètement, dans le futur, Météo France précise que cette modification devrait avoir pour conséquences :

  • en hiver, une diminution des épisodes de blocages, en lien avec un jet stream plus resserré et plus intense sur l'Europe de l'Ouest ;
  • en été, une augmentation des blocages anticycloniques, pour des raisons moins évidentes.

L'Europe fait d'ailleurs exception car les blocages d'été ont tendance à diminuer sur les autres régions du monde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !