Planète

Déchets nucléaires : où sont les sites de stockage ?

Question/RéponseClassé sous :Pollution , déchets radioactifs , déchets nucléaires
L'énergie nucléaire produit des tonnes de déchets radioactifs, transférés ensuite dans les centres de stockage des déchets nucléaires. © Renaud Camus, Flickr, cc by 2.0

En France, le stockage des déchets nucléaires s'effectue dans les centres de stockage des déchets radioactifs définitifs de l'Aube (Soulaines et Morvilliers), du Gard (Marcoule) et de la Manche (cap de la Hague). Il s'agit de zones hautement sécurisées.

L'Andra, spécialisée dans le stockage des déchets nucléaires

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) veille à ce que les déchets nucléaires soient traités le plus efficacement possible. En substance, il s'agit de stocker les déchets nucléaires loin des populations, jusqu'à ce que leur taux de radioactivité ne présente plus de danger. Différentes techniques de stockage des déchets radioactifs sont adoptées selon la nature des déchets.

Faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC)

Le site de Soulaines est le plus grand centre de stockage des déchets radioactifs en surface dans le monde : 250.000 m3 de déchets radioactifs y sont stockés ! Les déchets de type FMA-VC y sont stockés dans des fûts en béton. Du béton est coulé par-dessus et les fûts empilés les uns sur les autres sont encore couverts d'une chape de béton. Ces déchets demandent 30 ans pour perdre la moitié de leur dangerosité, et 300 ans pour devenir inoffensifs.

Haute activité et à vie longue (HAVL)

Il faudrait quelques millions d'années pour que certains déchets HAVL perdent leur dangerosité... Leur traitement est toujours soumis à controverse de nos jours. Pour l'instant, la centrale de la Hague les débarrasse de leur plutonium et de leur uranium, puis les vitrifie avant de les stocker en surface dans des conteneurs en acier inoxydable. À l'avenir, l'Andra envisage de les stocker plutôt à grande profondeur.

Pense-bête : il existe des alternatives à l'énergie nucléaire. Par exemple, en optant pour l'énergie solaire ou éolienne, même un simple particulier peut contribuer à limiter la production de déchets nucléaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi