Planète

Les déchets électroniques en France

Question/RéponseClassé sous :Pollution , déchets , DEEE
Empilement de déchets électroniques dans un abri de jardin. Une petite tournée à la déchetterie s’impose... © AvWijk, Wikimedia domaine public

Chaque année, les ménages français jettent des appareils électroniques. Vieux téléphones mobiles, chaînes hi-fi hors d'usage, ordinateurs obsolètes... finissent ainsi dans les déchetteries ou, pire, dans les poubelles où ils ne seront ni dépollués, ni recyclés.

Dans nos sociétés, l'électronique tient une place importante au quotidien. Devant leur abondance, le recyclage des objets électroniques est un défi posé par le développement durable. François Moisan, directeur exécutif de la stratégie et de la recherche de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), nous parle des solutions envisagées pour y répondre. © Futura-Sciences

La quantité des déchets électroniques augmente chaque année

Ces équipements électriques et électroniques représentent 14 à 24 kilogrammes de déchets par personne et par an en France. Cette quantité de déchets augmente de 3 à 5 % par an avec la pénétration toujours plus importante des appareils électroniques et multimédias dans les foyers.

Depuis 2005, ces déchets (DEEE) qui contiennent des métaux précieux et des substances toxiques, doivent faire l'objet d'une dépollution et d'un recyclage spécialisés. Une écoparticipation payée à l'achat des appareils électriques et électroniques finance ces opérations de traitement des déchets.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi