L'aridité est une des conséquences de l'assèchement des nappes souterraines qui n'ont pas pu se recharger en eau pendant les périodes hivernales à cause d'un déficit extrêmement important des précipitations. © piyaset, Fotolia
Planète

Climat : ces étendues d’eau sont en train de disparaître

ActualitéClassé sous :Environnement , Réchauffement climatique , augmentation température

Depuis le XXe siècle, on constate que les étendues d'eau continentales s'assèchent. Les zones tropicales sont les premières touchées car elles ont un climat chaud et sec, mais des régions plus tempérées, comme la France, commencent à manifester aussi des signes de sécheresse.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Sauver la Californie de la sécheresse grâce à l'énergie solaire  Tous les ans durant l’été, la Californie est en proie à la sécheresse. Ces pénuries d’eau handicapent les cultures mais font naître des projets innovants comme WaterFX, destiné à pomper le précieux liquide dans les profondeurs grâce à l’énergie solaire. National Geographic Channel nous en dit plus sur cette entreprise dans un extrait de la série Inventer le futur. Le prochain épisode sera diffusé ce soir, vendredi 26 février 2016, à 21 h 30. 

N'importe quel pays peut être touché par des épisodes de sécheresse s'il répond aux conditions climatiques suivantes : une baisse des précipitations pendant une période prolongée, accompagnée d'une élévation des températures. Bien sûr, certaines régions du Globe sont plus vulnérables à ces sécheresses, notamment les zones tropicales et subtropicales qui ont un climat plus chaud et plus sec. 

Carte satellite de l'évolution de la mer Morte, de gauche à droite : en 1972, 1989 et 2011. © Nasa Earth Observatory

La sécheresse accrue dans les tropiques 

On remarque ce phénomène depuis le XXe siècle. Des zones du monde s'assèchent et on peut observer les étendues d'eau sur les continents en subir les effets. Par exemple la mer Morte, dont l'eau se retire d'environ un mètre tous les ans, a perdu au total un tiers de sa surface depuis 1960 et est désormais menacée de disparition. Et ces problèmes se poursuivent et deviennent plus graves, à l'instar du lac de Suesca (Colombie) ou du lac de Sawa (Irak) qui se sont retrouvés récemment complètement asséchés, respectivement en 2021 et 2022. 

Aperçu des hôtels et des installations touristiques des années 1990 qui sont aujourd'hui abandonnés à cause de l'assèchement du lac Sawa, Irak. Cette zone était très populaire auprès des jeunes mariés et des familles. © AFP, Asaad NIAZI

Propagation de la sécheresse

Les zones tropicales sont donc les plus sensibles mais avec l'évolution des conditions climatiques, même des zones géographiquement plus éloignées sont touchées comme aux États-Unis ou en France. 

L'ouest des États-Unis subit une sécheresse chronique depuis le début de ce siècle et, pour la première fois, impose des restrictions d'eau sur le lac Mead, le plus important réservoir artificiel du pays. Dans le sud de la France, des vagues de sécheresse se font également ressentir comme dans les Hautes-Alpes où le lac de Serre-Ponçon est actuellement à 12 mètres en dessous de son niveau estival. Seulement les zones polaires et subpolaires sont pour l'instant épargnées par ces épisodes de sécheresse car leur sol est complètement recouvert de glace.

Problématique

C'est la combinaison de la hausse des températures avec l'activité humaine qui en est la cause. Les assèchements présents et à venir tirent sur la sonnette d'alarme car les conséquences sont multiples, pour la faune et la flore mais pour l'Homme aussi, pour l'agriculture, la qualité de l'eau et la production d'énergie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !