Planète

Heure d'été : bien vivre le changement d'heure

Question/RéponseClassé sous :Été , heure d'été , décalage horaire
Nous passons à l'heure d'été au mois de mars. © Fotolia

Le changement d'heure pour l'heure d'été fait perdre une heure de sommeil le premier jour. À 2 heures, il sera... 3 heures. Renoncez à votre grasse matinée du dimanche... mais pensez aux beaux jours. À condition de supporter le « décalage horaire ». Et pour cela, suivez les conseils ci-dessous.

« Rassurez-vous, vous ne risquez rien sur le plan chronobiologique » explique René Clarisse, chronopsychologue, maître de conférences à l'université François Rabelais de Tours. « Il faudrait 5 à 6 fuseaux horaires, comme dans le cas d'un voyage transatlantique pour ressentir une désynchronisation sur le plan biologique. » Ce qui risque de vous perturber en revanche, ce sont les changements d'habitudes. L'heure gagnée le soir pour profiter de la clarté supplémentaire entraîne généralement un coucher plus tardif qu'en hiver. Le temps consacré au sommeil est alors réduit.

Les conseils pour bien vivre l'heure d'été

Les beaux jours reviennent, les terrasses de café vous ouvrent les bras, vous vous couchez plus tard... et le lendemain, le réveil s'avère difficile. Afin d'éviter une petite irritabilité lundi matin, quelques conseils pour bien aborder ce changement d'heure :

  • le vendredi soir, évitez de veiller trop tard. Vous commenceriez votre weekend fatigué... et l'heure en moins risque d'ajouter à cette fatigue ;
  • pour les « lève-tôt », couchez-vous un peu plus tôt samedi soir. Avec le même nombre d'heures de sommeil, vous vous réveillerez sensiblement à votre heure habituelle ;
  • si, malgré tout, lundi matin (et les jours suivants) vous ne parvenez pas à récupérer, reposez-vous le plus possible. Vous retrouverez rapidement la pêche.

Changement d'heure : l'adaptation des enfants

Pour les petits, le mieux est de décaler très progressivement le moment du coucher. De 10 ou 15 minutes chaque soir, en attendant de retomber dans les mêmes créneaux et surtout les mêmes temps de sommeil qu'auparavant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi