Victime de décalage horaire ? Mangez des prébiotiques !

Classé sous :Sommeil , Nutrition , décalage horaire

Plusieurs événements peuvent nous amener à désynchroniser notre horloge interne : des voyages traversant plusieurs fuseaux horaires, le travail de nuit ou simplement un décalage avec notre rythme naturel. Cette perturbation du rythme circadien a des répercussions sur notre santé : insomnies, troubles de l'humeur et du métabolisme, prise de poids... Il existerait pourtant un remède simple pour réduire les effets du jet-lag et nous rendre plus résistants à la désynchronisation : manger des prébiotiques.

« En promouvant et en stabilisant les bonnes bactéries de l'intestin et les métabolites qu'elles libèrent, nous pouvons rendre notre corps plus résistant aux perturbations circadiennes », atteste Monika Fleshner, professeure de physiologie intégrative à l'Université du Colorado Boulder et principale auteure de l'étude parue dans Brain, Behavior and Immunity. Les prébiotiques (à ne pas confondre avec les probiotiques) sont des aliments dont se nourrissent les bactéries intestinales, comme les légumes fibreux (poireaux, oignon, asperge...) ou les céréales complètes (seigle, orge, lin...).

Les chercheurs ont nourri deux groupes de souris avec une alimentation normale, ou enrichie de deux prébiotiques : les galacto-oligosaccharides et le polydextrose. Ils ont ensuite modifié le cycle lumière-obscurité des rats chaque semaine pendant deux mois -- l'équivalent d'un voyage vers un fuseau horaire de 12 heures d'avance chaque semaine. Les rats qui mangeaient des prébiotiques ont réaligné plus rapidement leur cycle éveil-sommeil et leur température corporelle (qui peut être perturbée lors du décalage horaire). Ils ont également mieux résisté aux perturbations de la flore intestinale accompagnant les modifications du rythme circadien. Un résultat qui confirme celui de précédentes études, qui avaient montré que des rats nourris avec des prébiotiques sont plus résistants au stress.

Faut-il alors se jeter sur les compléments alimentaires lorsque l'on fait un long voyage ? Pas si simple car les chercheurs reconnaissent eux-mêmes que les doses de prébiotiques ingérées lors de l'étude seraient « excessives » transposées en doses humaines. Néanmoins, les aliments riches en prébiotiques pourraient apporter un petit coup de pouce.

Les prébiotiques peuvent aider à se remettre plus rapidement du décalage horaire. © Sunt, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le rôle du sommeil  Sylvie Royant-Parola, psychiatre et médecin spécialiste du sommeil, nous explique les rôles de chaque phases du sommeil, et pourquoi il est important de les respecter.