Les vagues de chaleur vont faire plus de victimes si le réchauffement climatique n’est pas ralenti

Classé sous :Réchauffement climatique , vague de chaleur , mort prématurée

Alors que la France souffre d'un nouvel épisode de canicule, des chercheurs du Bureau national de recherche économique (États-Unis) estiment que les futures vagues de chaleur pourraient tuer des millions de personnes à travers le monde d'ici la fin de ce siècle.

La chaleur extrême est en effet l'un des phénomènes météorologiques les plus meurtriers. Elle tue de manière directe, mais aussi indirecte. En mettant les organismes à rude épreuve. Et avec le réchauffement climatique, les chercheurs annoncent que les vagues de chaleur vont devenir plus intenses et plus fréquentes.

Les chercheurs américains ont travaillé sur les données de mortalité ainsi que sur les températures probables d'ici la fin du siècle, le tout combiné à des modèles mathématiques. Résultat : si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent à leur rythme actuel, les futures vagues de chaleur pourraient être fatales à environ 73 personnes sur 100.000 d'ici 2100. Un niveau comparable à la mortalité associée à toutes les maladies infectieuses (tuberculose, Sida, malaria, etc.).

Les systèmes de climatisation et autres adaptations pourraient aider à limiter de 29 % le nombre de morts liés à l’avenir aux vagues de chaleur. Mais les pays pauvres auront sans doute du mal à s’adapter ainsi. © DifferR, Adobe Stock

Dans les régions les plus chaudes -- et les plus pauvres -- de la planète -- le Ghana, le Bangladesh, le Pakistan ou le Soudan, par exemple --, 200 personnes sur 100.000 pourraient même être touchées. Notamment des personnes dites à risque, les plus pauvres, les plus âgés, etc.

Des chercheurs tirent la sonnette d’alarme : si rien n’est fait pour stopper le réchauffement climatique, les vagues de chaleur pourraient devenir plus meurtrières que les maladies infectieuses. © praewpailyn, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vague de chaleur ou canicule: quelle différence ?  L’été, on entend parler de pics de chaleur, de vagues de chaleur et de canicule. La différence ne saute pas aux yeux, mais elle entre en compte pour les alertes météo ou les plans de vigilance en matière de santé.