L’oïdium se manifeste du printemps à l’automne en développant un duvet blanc sur les feuilles de vos fleurs et légumes. Comment lutter contre ce champignon qui provoque de gros dégâts, une fois la chaleur journalière, des nuits fraîches et l’humidité installées ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les 10 plantes les plus dangereuses qui se cachent dans votre jardin Elles sont belles... mais vénéneuses. Ces plantes à l'apparence anodine contiennent de puissantes toxines pouvant entraîner la mort. Certaines sont même des poisons notoirement réputés.

Utilisez des plantes du jardin pour lutter contre l'oïdiumoïdium. Sous forme de purins ou décoctions, elles vont agir en préventif et curatifcuratif contre ces champignons pathogènespathogènes qui peuvent envahir les végétaux.

Quels gestes préventifs faire pour éviter l’installation de l’oïdium ?

Mettez toutes les chances de votre côté en prenant quelques précautions pour ne pas laisser l'oïdium s'installer dans votre jardin ou sur votre balcon :

  • lors des séances d'arrosage, ne mouillez pas les feuillages ;
  • plantez quelques rosiers dans les différents espaces du jardin car ils sont souvent atteints avant les autres végétaux ;
  • à la plantation, conservez des distances raisonnables entre les végétaux afin de laisser l'airair passer ;
  • après la plantation, installez un lit de paille afin de conserver l'humidité ;
  • dans une serre ou un châssis, aérez régulièrement pour ne pas conserver un espace confiné ;
  • choisissez des variétés dites résistantes à l'oïdium ;
  • dès apparition d'oïdium, brûlez les parties atteintes afin d'éviter la propagation du champignonchampignon.

À savoir : les rosiers, la vigne, les courgettes, les concombres, les dahlias, les tomates et bien d'autres végétaux sont sensibles à ces attaques d'oïdium.

Traiter les plantes infestées par l'oïdium avec des préparations maison. © Fokussiert, Adobe Stock
Traiter les plantes infestées par l'oïdium avec des préparations maison. © Fokussiert, Adobe Stock

Quels traitements naturels appliquer contre l’oïdium ?

Que ce soit en préventif ou en curatif, préparez des potions magiques sous forme de purins pour lutter contre l'oïdium. Voici quelques traitements à connaître :

  • La décoction d’ail

Elle aurait des effets reconnus en préventif. Dans un récipient en plastiqueplastique, laissez macérer 100 grammes d'ail que vous aurez écrasés au préalable, dans un litre d'eau. Après une bonne heure, mettez le mélange dans une casserole et faites bouillir la préparation. Laissez-la refroidir puis filtrez les morceaux avant de la mettre dans un flacon hermétique. Le jour du traitement, diluez cette décoction à 20 % et pulvérisez les parties malades. Conservez la préparation une seule saisonsaison.

Vous pouvez aussi faire une macération huileuse d'ailail à froid avec 1 litre d'huile végétale, une gousse d'ail écrasée et une cuillère à soupe de savon liquideliquide type savon noir. Laissez la préparation pendant 72 heures, filtrez-la, ajoutez le savon et utilisez-la en soirée, diluée à 5 % (5 cl dans 1 L d'eau) dans un pulvérisateur. Conservez cette huile plusieurs années.

  • Le lait

Il a des vertus antifongiquesantifongiques. Utilisez-le aussi bien en préventif qu'en curatif. Dans un pulvérisateur, mélangez un demi-litre de lait avec 5 litres d'eau. Appliquez ce mélange en le diluant à 10 %, une fois par semaine pour lutter contre l'oïdium.

  • La décoction de prêle

Elle agit avant et pendant l'apparition de ce champignon microscopique. Achetez la préparation prête à l'emploi dans une jardinerie ou bien faites-la vous-même en récoltant des tiges de prêle de juin jusqu'au mois d'août. Pour cela, mélangez 100 grammes de feuilles fraîches hachées avec 1 litre d'eau. Laissez macérer le tout pendant 24 heures. Faites bouillir la préparation pendant 30 à 40 minutes et laissez refroidir. Filtrez et pulvérisez la décoction diluée à 5 % toutes les deux semaines. Stockez la préparation dans un flacon hermétique.

Le saviez-vous ?

Les préparations type purins, décoctions ou macérations se conservent plus ou moins longtemps dans un flacon hermétique en verre ou en plastique opaque. Ne traitez jamais en pleine journée car les rayons du soleil, au contact de la préparation, vont provoquer des brûlures sur le feuillage des végétaux. Diluez bien ces préparations avec de l’eau douce ou de l’eau de pluie à température ambiante.