Les limaces sont friandes de jeunes plants, de salades, de haricots, d'asperges. © Gina Sanders, Adobe Stock
Maison

Comment se débarrasser naturellement des nuisibles dans le jardin ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , Biodiversité , répulsifs naturels

Vos tomates sont infestées de pucerons, votre citronnier est enduit d'un aspect cotonneux, révélant la présence de cochenilles et vos salades sont grignotées par les limaces, que faire ? Une chose est certaine, évitez les produits chimiques qui contribuent à détruire la biodiversité du jardin et optez pour des solutions naturelles pour venir à bout des nuisibles !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quel est l'impact du réchauffement climatique sur les insectes ?  Le réchauffement climatique a un impact sur les insectes. Il affecte en effet le partenariat entre ces animaux et les plantes. Les explications en vidéo avec Colin Fontaine, du Muséum national d'histoire naturelle. 

Les produits chimiques et les solutions alternatives qui tuent insectes et gastéropodes sont multiples, mais elles restent irrespectueuses de l'environnement et des espèces du jardin. Il ne faut pas oublier que détruire un maillon de la chaîne de la biodiversité, même à petite échelle, a forcément un impact sur l'écosystème. La permaculture ou l'utilisation de produits naturels est donc à favoriser grandement pour éloigner les nuisibles de votre jardin !

Quels sont les nuisibles du jardin ?

Les petites bêtes sont partout et colonisent allègrement le jardin et le potager. Lorsque l'on parle de nuisibles, il s'agit souvent d'insectes ravageurs ou de gastéropodes. Il existe aussi des parasites d'origine naturelle comme le mildiou sur les tomates et la rouille sur les asperges ou la menthe, mais aussi des virus pouvant être apportés par les insectes. Les nuisibles du jardin deviennent néfastes s'ils agissent en nombre. C'est de cette façon que les fruits, légumes et plantes peuvent être touchés.

Les insectes néfastes pour le jardin que vous pouvez communément rencontrer sont :

  • les doryphores, des insectes ravageurs de pommes de terre ;
  • les limaces et les escargots, friands de légumes à feuilles, de plantes aromatiques et de jeunes plants ;
  • les cochenilles, parasites fréquents qui se nourrissent de sève et affaiblissent oliviers, groseilliers, cassis... ;
  • les araignées rouges, gourmandes de feuilles de pommiers et de vignes, elles vont entraîner leur chute et ralentir la croissance des plantes ;
  • les pucerons, envahisseurs de tout type de végétaux, ils piquent les jeunes pousses et branches très fines qui finissent par se déformer ; 
  • les chenilles, formant des colonies, certaines grignotent le contour des feuilles et créent des cocons ;
  • les aleurodes ou mouches blanches, microscopiques larves blanches, elles s'attaquent à la sève, favorisant l'apparition de champignons.
Les coccinelles font partie des insectes auxiliaires et se délectent de pucerons. ©Stanislav, Adobe Stock

Quelles solutions peuvent être mises en place dans le jardin ?

Outre l'utilisation de produits naturels, quelques solutions peuvent être apportées à votre jardin pour limiter la propagation des nuisibles ou en tout cas, la maîtriser. Ainsi, n'hésitez pas à fabriquer et à installer un hôtel à insectes et un gîte à coccinelles susceptibles d'accueillir des insectes auxiliaires, amis des jardiniers.

Ainsi, coccinelles, chrysopes, carabes, guêpes, bombyles ou encore libellules viendront se nourrir de ravageurs.

Vous pouvez également installer des nichoirs à oiseaux dans les arbres à proximité de votre potager. Certains d'entre eux comme les moineaux, les mésanges ou les troglodytes mignons sont communs et friands de chenilles, de pucerons ou encore de larves. Ils vous seront d'une grande aide pour limiter la propagation de nuisibles.

Sachez également que certaines plantes peuvent éloigner les ravageurs. En voici une liste exhaustive :

  • l'odeur des œillets d'Inde déplaît fortement aux escargots et limaces, aux pucerons, aux aleurodes ou encore à la mouche de la carotte ;
  • la menthe poivrée est un répulsif contre les fourmis, mouches et araignées, elle peut également être infusée puis vaporisée contre les pucerons, les aleurodes, etc. ;
  • la lavande éloigne les pucerons et les fourmis ;
  • la pyrèthre de Dalmatie permet de lutter contre les aleurodes, la mouche de la carotte et celle du chou et les araignées rouges ;
  • le fenouil est une plante honnie par les limaces et les escargots ;
  • le romarin dissuade les pucerons et autres ravageurs...
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !