Une fois plantées au printemps, partout en France, les pommes de terre ont besoin d’être chouchoutées et notamment buttées pour garantir de belles récoltes et en quantité. Comment faire le buttage, quand et pourquoi ?

Avec cette opération de buttage, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour garantir de belles récoltes de pommes de terre.

Le buttage de pommes de terre, une opération indispensable

Ce légume-racine, comme cela l'indique est un tuberculetubercule qui se développe sous terre et ne doit pas être exposé à la lumièrelumière, sous peine de prendre une teinte verte. Lorsqu'une pomme de terre verdit, elle fabrique une moléculemolécule au goût amer, appelée solanine, qui en grande quantité, peut être dangereuse pour le système digestif et le système nerveux humain. Tous les légumes de la famille des SolanacéesSolanacées, comme les tomatestomates (sauf les variétés de couleur verte comme Green Zebra, Green Sausage ou Evergreen) ou encore les auberginesaubergines (à ne pas consommer crues) sécrètent cette molécule.

Une pomme de terre verdâtre est donc impropre à la consommation ! Cette couleurcouleur verte provient de la chlorophyllechlorophylle qui permet de dire qu'il y a eu une exposition à la lumière. Pour éviter cette exposition, il faut donc butter les pieds de pommes de terrepommes de terre, c'est-à-dire ramener de la terre autour du pied pour former une petite butte et protéger les tubercules de la lumière.

Voir aussi

La pomme de terre, un légume fondamental

Quelle sont les effets recherchés avec le buttage ?

  • cacher les tubercules de pommes de terre de la lumière ;
  • éviter que les tiges ne se cassent sous l'effet du ventvent, et favoriser son enracinement ;
  • empêcher que les tubercules ne verdissent ;
  • permettre au tubercule de bien se développer ;
  • protéger les pommes de terre en cas de récoltes tardives.

Pour d'autres végétaux, il y a d'autres fonctions au buttage comme :

Un bon buttage permet des récoltes abondantes de pommes de terre. © S.Chaillot
Un bon buttage permet des récoltes abondantes de pommes de terre. © S.Chaillot

Quand butter les pommes de terre ?

Une fois les tubercules plantés de fin mars au mois de mai, suivant les régions et les variétés, ils vont se développer tranquillement. Le premier buttage a lieu lorsque les jeunes feuilles atteignent entre 20 et 25 cm de hauteur, environ 15 jours à 3 semaines après la plantation. Il peut être renouvelé 15 jours après, puis au fur et à mesure de l'évolution de la culture.

Le saviez-vous ?

Ce geste de buttage s’opère aussi sur les pieds de haricots, fèves, pois-chiche et pois. Il faut alors créer des buttes de 10 à 15 cm de hauteur.

Comment butter les pommes de terre ?

Avec une binette, une houe, un râteau ou une serfouette, ramener la terre délicatement, sans abîmer les racines, tout autour du pied de pomme de terre et monter une butte d'environ 20 cm de hauteur sur 30 à 40 cm en largeur. Avec le temps, le monticule peut diminuer ou s'aplatir, donc ne pas hésiter à butter régulièrement les rangs de pommes de terre.

En permaculture, il existe une alternative au buttage : le paillage aussi appelé la culture sous paillis. Plantés à même le sol, les tubercules vont être recouverts d'une épaisse couche de paille ou de foin (matièrematière sèche obligatoirement), entre 10 et 20 cm. Des couches seront ajoutées au fur et à mesure du développement du feuillage des pieds de pomme de terre.

Voir aussi

Quelles variétés de pommes de terre cultiver ?