Une parfaite boisson détox : pomme, kiwi, branche de céleri et 1/2 citron. © zest_marina, Fotolia

Santé

Le céleri : quels sont ses bienfaits pour la santé ?

Question/RéponseClassé sous :légume , phytothérapie , Cuisine

Tout le monde connaît le céleri-branche comme légume mais nombreux sont ceux qui ignorent que c'est aussi un médicament, ou plutôt, un « alicament », contraction des mots aliment et médicament. Ceci, grâce à sa teneur en limonènes, en phtalides, en bêta-sehnènes, en lutéine (un antioxydant de la famille des caroténoïdes) et en flavonoïdes. Ces nombreux antioxydants, dont l'apigénine, lui confèreraient des propriétés préventives contre le cancer.

La plupart d'entre nous apprécient le goût frais du céleri. Il peut être consommé cuit mais sa saveur et sa texture croquante font qu'il est délicieux aussi cru.

Les bienfaits sur la santé

Les branches et les graines de céleri, riches en substances actives, permettent de lutter contre les troubles urinaires, les rhumatismes ou l'arthrite. Diurétique, le céleri contribue à nettoyer l'organisme en éliminant les toxines. Ses graines suppriment efficacement les gaz intestinaux et les renvois d'air et soulagent les douleurs abdominales liées aux ballonnements. Les graines de céleri aideraient également à traiter les maladies pulmonaires, tels que l'asthme et la bronchite. Attention toutefois à ne pas le consommer à outrance car il contient beaucoup de sodium, ce qui peut entraîner de l'hypertension en cas d'excès dans l'organisme. 

Comment consommer le céleri ?

Peu caloriques et riches en fibres, les branches et les feuilles aromatiques peuvent être consommées crues ou cuites. Le céleri se marie très bien avec les préparations au wok, les soupes et les salades composées. Quant aux graines, ce sont elles qui contiennent le plus de principes actifs, elles servent en autres à la réalisation de l'huile essentielle de céleri.

Le céleri se consomme cru, cuit ou en jus. © Sucharat, Fotolia

Comme boisson purifiante, prendre une tasse de jus de céleri et de carottes par jour. Pour aider à traiter la goutte et l'arthrite, il est recommandé de boire, chaque jour, une infusion avec 1,5 g de graines. Toujours dans le même but, il est également recommandé d'ajouter chaque jour une cuillère à café de poudre de graines de céleri à l'alimentation habituelle.

Bibliographie

  • Guide des plantes qui soignent, éd. Vidal, 2010.
  • L'Encyclopédie des plantes médicinales, éd. Larousse, 2001 et 2017.
  • Les plantes médicinales, Institut Européen des Substances Végétales, mars 2015. 
  • Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, éd. Leduc.s, 2017.
  • Les huiles essentielles chémotypées de Dominique Baudoux et M.L. Breda, éd. JMO.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourez régulièrement à la phytothérapie.

Bibliographie :

  • Guide des plantes qui soignent, édition Vidal, 2010.
  • L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017.
  • Les plantes médicinales, Institut européen des substances végétales, mars 2015. 
  • Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, éditions Leduc.s, 2017.
  • Les huiles essentielles chémotypées, Dominique Baudoux et M.L. Breda, édition JMO.