La véranda bioclimatique est un espace de vie à part entière, qui fait gagner de précieux mètres carrés. Utilisable toute l’année, elle fonctionne comme un régulateur thermique en favorisant du même coup les économies d’énergie.

 

Cela vous intéressera aussi

La vérandavéranda bioclimatique repose sur un principe écologique consistant à tirer le meilleur parti de l'environnement de la maison, de sa configuration, de sa localisation géographique. Les matériaux se choisissent de manière à optimiser le confort thermique en toutes saisonssaisons.

Des solutions techniques à la carte

Chaque projet fait l'objet d'une étude personnalisée, en recherchant l'emplacement le mieux adapté à la démarche bioclimatique. L'implantation de la véranda bioclimatique peut être attenante à un murmur séparatif, avec porteporte ou fenêtrefenêtre, ou bien encore se faire en prise directe dans le prolongement d'une pièce existante : une cuisine, un salon...

  • Dans le premier cas, la véranda agit comme un « tampon thermique ». L'hiverhiver, elle emmagasine la chaleurchaleur solaire et la transmet au mur qui, du fait de son inertieinertie, la restitue progressivement dans la maison. L'été, elle apporte une fraîcheur bienvenue grâce un système de ventilationventilation élaboré en conséquence.
  • Si la véranda s'ouvre largement sur la maison, une isolationisolation spécifique s'impose pour éviter aussi bien les surchauffes estivales que le froid hivernal.

Quelle que soit la solution retenue, le projet se base sur des matériaux de structure hautement performants, tels des profilés aluminiumaluminium à rupture de pont thermiquepont thermique et des vitrages à contrôle solaire. Plate, inclinée, opaque ou vitrée, la toituretoiture se conçoit en fonction des besoins : nécessité de maximiser la luminositéluminosité ou, au contraire, de se protéger d'un ensoleillement trop généreux.

Le jour, les volets roulants permettent de moduler la lumière ou de se protéger d’un ensoleillement excessif. La nuit, ils retiennent la chaleur ou la fraîcheur à la demande. © Véranda Alu
Le jour, les volets roulants permettent de moduler la lumière ou de se protéger d’un ensoleillement excessif. La nuit, ils retiennent la chaleur ou la fraîcheur à la demande. © Véranda Alu

Une isolation à la fois thermique et acoustique

Quand la véranda n'en est qu'au stade de projet, cette véritable pièce de vie fait l'objet de nombreuses réflexions. Son intégration par rapport à l'existant et son aménagement sont souvent deux des points d'interrogation majeurs. Il ne s'agit toutefois pas des seuls points auxquels il faut être attentif. Si toutes les précautions ne sont pas prises, certains éléments sont susceptibles de rendre cette extension de la maison moins agréable que dans l'imaginaire. Cette pièce chaleureuse, au sein de laquelle les moments en famille ou entre amis sont agréables, peut notamment être exposée aux bruits environnants. Si l'isolation thermique est un véritable enjeu, il en va donc de même pour la dimension acoustique, comme le rappellent les spécialistes du réseau Côté Baies. Afin d'éviter les mauvaises surprises, c'est dès l'élaboration du projet qu'il convient donc de s'interroger sur les matériaux à utiliser. Et ce, afin d'assurer une parfaite isolation, qu'elle soit thermique ou phonique. Cette réflexion est en effet un facteur déterminant pour la réussite du projet et le confort global qu'apportera la véranda.

Véranda bioclimatique : à retenir

La véranda bioclimatique apporte  un soin particulier à l'aspect esthétique. Toutes les formes architecturales sont envisageables, l'essentiel étant d'assurer une parfaite intégration au bâti existant et au paysage environnant.