Maison

La pierre à bâtir

Dossier - Matériaux de construction : modernité et tradition
DossierClassé sous :Maison , matériaux de construction , matériau de construction

-

Vous envisagez de faire bâtir une maison ? Alors il convient de choisir les matériaux de construction avec soin. Tour d'horizon des différentes options, traditionnelles ou modernes, de la brique à l'ossature acier, avec leurs avantages et leurs défauts.

  
DossiersMatériaux de construction : modernité et tradition
 

Dans la catégorie des produits de maçonnerie traditionnels se rangent les matériaux nobles que sont la pierre et la brique pleine, dite de mur pour les maçonneries porteuses. S'y ajoutent la brique creuse et le bloc béton assemblés classiquement au mortier, comme les précédentes.

Maison en pierre. © Christels, Pixabay, DP

La pierre à bâtir

Chaumière du sud Finistère, de type longère, en granite rose et gris. © sports-santé.com

Symbole patrimonial et de robustesse, la pierre possède un cachet indiscutable. Mais elle est pénalisée par des coûts d'exploitation et de mise en œuvre dissuasifs. Pour autant, elle n'a pas dit son dernier mot et reste un matériau de structure digne d'intérêt. Les blocs se vendent à la tonne, calibrés ou bruts de minage, en divers formats pouvant atteindre à la demande des dimensions conséquentes. Les pierres sont appareillées sous forme de mœllons ou de blocs taillés de manière plus ou moins fine et régulière, suivant les impératifs de la construction.

Pierres à maçonner en calcaire de Grésy (Morbihan) © S.E.C.A

Une bonne pierre à bâtir se caractérise par sa résistance à la compression, à l'usure et aux intempéries. Elle est homogène et adhère bien au mortier. Selon la qualité (ferme, demi-ferme ou tendre), sa densité varie de 1600 à 2600 kg/m3. Sa forte inertie en fait un excellent régulateur de la température ambiante, été comme hiver. Par contre, son coefficient de conductivité thermique n'est vraiment pas bon. Avec un lambda de 0,85 à 2,80 W/m.K (source GRECAU), un doublage isolant est indispensable dans une optique d'éco-construction. Afin de préserver ses propriétés régulatrices, l'enjeu consiste à poser un matériau perspirant (fibre de bois, panneaux de chanvre...).

- Prime à la production locale : La France est assise sur des formations lithologiques (magmatiques, métamorphiques, sédimentaires) qui fournissent un large choix de roches à bâtir : basaltes, calcaires, gneiss, granites, grès, meulières, trachytes, schistes, etc. Dispersées sur tout le territoire, les carrières donnent à chaque variété le nom de sa région ou du lieu d'extraction. Ce maillage réduisant les trajets du producteur au consommateur, l'exceptionnel bilan d'énergie grise de la pierre s'en trouve consolidé : 0 à 16 kWh/m3. Hormis la paille, aucun autre matériau de construction n'atteint une telle performance. Certains évoquent l'impact environnemental des travaux d'extraction et du bruit qu'ils générent. Existe-il d'autres moyens ?

Quelques exemples de roches utilisées en construction