Maison

Les briques isolantes

Dossier - Matériaux de construction : modernité et tradition
DossierClassé sous :Maison , matériaux de construction , matériau de construction

-

Vous envisagez de faire bâtir une maison ? Alors il convient de choisir les matériaux de construction avec soin. Tour d'horizon des différentes options, traditionnelles ou modernes, de la brique à l'ossature acier, avec leurs avantages et leurs défauts.

  
DossiersMatériaux de construction : modernité et tradition
 

Face à l'agressivité de la concurrence, la filière brique avait besoin de se refaire une petite santé. Ainsi a-t'on vu apparaître des gammes isolantes, dont les plus performantes sont les versions monomur. Plusieurs fabricants en proposent : Bellenberg, Boyer Leroux, Imerys,  Wienerberger...

Brique monomur. © Lamax, Fotolia
De gauche à droite : type A « BGV Thermo » et type B « BGV Primo » de Boyer Leroux, monomur Gélis d’Imerys Terre cuite

Les briques isolantes sont toutes alvéolées verticalement : plus leurs alvéoles sont nombreuses et resserrées, plus elles sont efficaces. Les modèles de type A et de type B (les plus courants) affichent respectivement une conductivité thermique de 0,20 et 0,27 W/m.K. C'est beaucoup mieux que la brique creuse standard mais insuffisant pour se passer d'un doublage isolant. À l'inverse des monomur, auto-isolantes, de valeur équivalente au béton cellulaire : 0,12 à 0,13 W/m.K. L'énergie grise ? De 600 à 774 kWh/m3, dans la moyenne des produits céramiques (1443 kWh/m3 pour la brique pleine).

- L'épaisseur en plus : Les briques de type A et B existent dans les mêmes formats que les briques creuses ordinaires, avec parfois une hauteur légèrement majorée. Certaines comportent des poignées en creux qui facilitent la préhension. Avec les monomur, on atteint des épaisseurs de 37,5 ou 50 cm pour les plus importantes. Bien entendu, le poids augmente en conséquence sans toutefois dépasser les 22 kg pièce. Ces éléments supportent des charges plus importantes que le béton cellulaire : 26 t/ml (ép. 30 cm), 43 t/ml (ép. 37,5 cm)...

© Source Imerys Terre cuite

- Une mise en œuvre simplifiée : Les briques monomur s'assemblent par emboîtement de rainures et languettes. Des blocs spéciaux sont prévus pour réaliser les chaînages horizontaux et verticaux, ainsi que les linteaux des ouvertures. Ce système favorise la régularité des parois, limite les ponts thermiques et dispense de jointoyer verticalement. Le mortier n'est étalé qu'horizontalement au moyen d'un rouleau spécial qui permet d'obtenir un joint régulier de 10 mm d'épaisseur. D'où une mise en œuvre plus rapide et économe en produit de pose, donc en eau !

© Bellenberg