Cela vous intéressera aussi

Le concept d'énergieénergie grise est apparu dans le sillage de la HQEHQE, au cours des années 70. Il correspond à la somme de l'énergie dépensée de la phase de conception d'un produit à son recyclagerecyclage, ou à sa destruction. La commercialisation ou les activités de service, l'usage du produit ou sa mise en œuvre font partie des critères retenus. Le résultat chiffré permet de choisir, en connaissance de cause, le matériaumatériau le plus respectueux de l'environnement dans chaque secteur. Ainsi, pour qu'un isolantisolant soit reconnu écologique, il doit provenir d'une source renouvelable et ne pas de causer de dommages à l'environnement lors de la récolte ou de l'extraction. De même, sa fabrication doit nécessiter peu d'énergie. Enfin, il doit être entièrement recyclable et, autant que possible, produit localement afin d'en limiter le transport.

L'énergie grise, appelée aussi Analyse des Cycles de Vie (ou ACV), est devenue un critère de choix prédominant dans la constructionconstruction. En 2002, l'AFNORAFNOR a établi une norme de qualité environnementale dédiée, qui intègre le contenu énergétique des biens de consommation : l'appareillage électroménager, en particulier.