L'énergie noire, énergie répulsive permettant d'expliquer l'accélération de l'expansion de l'univers, demeurerait constante dans le temps.
Cela vous intéressera aussi

Ce résultat, obtenu à partir de simulations numériquessimulations numériques effectuées sur la base de donnéesbase de données observationnelles, s'accorde aux conclusions précédemment tirées de l'observation de supernovae ainsi qu'aux prédictions d'EinsteinEinstein au sujet d'une constante cosmologiqueconstante cosmologique qui ne varie pas.

L'énergie noireénergie noire compterait pour les deux-tiers de l'univers. Sa nature exacte demeure inconnue. Elle trouve une explication possible, en dehors de la constante cosmologique, dans la théorie des cordesthéorie des cordes par exemple, laquelle suggère que sa densité pourrait varier avec le temps. "Tegmark fait remarquer à ce propos que les théoriciens ont inventé un certain nombre de modèles élégants dans lesquels la densité de l'énergie noire augmente ou diminue avec le temps, modèles qui ne s'accordent pas aux dernières mesures, les plus précises pour l'heure," indiquent les chercheurs.

Yun Wang, de l'Université d'Oklahoma, et Max Tegmark, de l'Université de Pennsylvanie, ont procédé à l'analyse de données d'une supernovasupernova de type 1a, recueillies par le télescope spatial Hubbletélescope spatial Hubble, d'informations provenant du Sloan Digital Sky Survey (SDSS), de résultats d'observations d'amas de galaxiesamas de galaxies à grande échelle, ainsi que de données sur le fond diffus cosmologiquefond diffus cosmologique micro-onde, recueillies par le Wilkinson Microwave Anistropy Probe (WMAPWMAP).