Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La Popup House : une maison passive montée en quatre jours Monter une maison avec seulement un tournevis et des matériaux recyclés pourrait ressembler à null

Le béton cellulaire est un matériaumatériau de constructionconstruction. Il est destiné au gros œuvregros œuvre : construction, en intérieur comme en extérieur, de mursmurs -- qu'ils soient porteurs ou non --, de cloisons ou de plafonds. Il est constitué d'un mélange de sable -- pour environ 65 % --, de ciment -- pour quelque 20 % -- et de chaux -- autour de 15 % -- additionné d'un peu de poudre d'aluminium ou de pâte d’aluminium et d'airair. Un mélange qui provoque la formation, au cœur du matériau, d'une multitude d'alvéoles. Il est même finalement composé, en volumevolume, de près de 80 % d'air.

L'invention du bétonbéton cellulaire remonte à la fin du XIXe siècle et le début de sa commercialisation date des années 1920. Aujourd'hui, le béton cellulaire est couramment utilisé et on le trouve sous la forme de blocs, de carreaux ou de panneaux d'épaisseurs pouvant varier entre 5 et 30 millimètres. Certains sont clipsables. Les autres peuvent être assemblés grâce à un mortiermortier colle spécial.

Le béton cellulaire se présente comme un matériau intéressant pour la construction d’une cave à vin. © Arno_M, Pixabay, CC0 Creative Commons
Le béton cellulaire se présente comme un matériau intéressant pour la construction d’une cave à vin. © Arno_M, Pixabay, CC0 Creative Commons

Les propriétés du béton cellulaire

La première propriété intéressante du béton cellulaire est sa légèreté qui le rend facile à transporter et à manipuler. Autre propriété utile, et non des moindres : grâce à sa structure alvéolaire, le béton cellulaire se révèle un excellent isolant thermique capable notamment de contrôler les variations de température. Un mur en béton cellulaire n'a pas besoin d'être isolé par ailleurs. Mais c'est tout de même un matériau qui respire, permettant à la vapeur d’eau naturellement produite dans une maison de circuler. Et pour en finir avec les propriétés intrinsèques du béton cellulaire, notons qu'il s'avère aussi totalement ininflammable. Un mur en béton cellulaire jouirait d'une capacité coupe-feucoupe-feu de pas moins de six heures.

En revanche, si le béton cellulaire est facile à découper à l'aide d'une simple scie -- sous réserve toutefois de se protéger contre la poussière qui est alors dégagée --, il s'avère aussi friable. Ainsi pour sceller ou fixer des objets dans un béton cellulaire, il faut avoir recours à des chevilles spécifiques.