Cela vous intéressera aussi

La vapeur d'eau, contenue dans les nuagesnuages ou les fumées des tours des centrales nucléairescentrales nucléaires est un puissant gaz à effet de serregaz à effet de serre (GES).

Il s'agit même du principal gaz à effet de serre, puisque la vapeur contribue pour 60% à l'effet de serre planétaire, contribution qui monte jusqu'à 90% si l'on considère aussi les nuages.

Cependant, seule une partie très infime de la vapeur d'eau atmosphérique est due aux activités humaines. L'essentielle de la vapeur d'eau est donc responsable de l'effet de serre naturel, sans lequel la planète TerreTerre aurait une température moyenne de -18°C.

Enfin, la vapeur d'eau reste très peu de temps dans l'atmosphèreatmosphère, à peine quelques jours, tandis qu'un gaz comme le dioxyde de carbonedioxyde de carbone y demeure un siècle environ.

Les émissionsémissions de vapeur d'eau jouent donc un rôle direct très négligeable dans l'augmentation de l'effet de serre.