Maison

La brique de terre crue

Dossier - Matériaux de construction : modernité et tradition
DossierClassé sous :Maison , matériaux de construction , matériau de construction

-

Vous envisagez de faire bâtir une maison ? Alors il convient de choisir les matériaux de construction avec soin. Tour d'horizon des différentes options, traditionnelles ou modernes, de la brique à l'ossature acier, avec leurs avantages et leurs défauts.

  
DossiersMatériaux de construction : modernité et tradition
 

D'après l'UNCHS (United Nations Centre for Human Settlements ), 30 à 40 % de l'humanité vit dans des constructions en terre crue. En France (Dordogne, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes...) se rencontrent ici ou là des maisons paysannes ou de ville en blocs d'argile fabriqués suivant l'antique technique de l'adobe.

Brique en terre cuite. © Kr58uc, Wikimedia commons, DP
Fabrication de briques de terre crue d’adobe © lamaisondurable.com

Additionnée de paille, de copeaux, de sciure ou encore de poils d'animaux, cette brique est formée dans des moules en bois et mise à sécher au soleil. Auparavant, le mélange est longuement piétiné, pour le malaxer, jusqu'à obtenir la consistance d'une boue épaisse.

Brique de terre crue compressée réalisée à l’aide d’une presse manuelle. Le mécanisme est pourvu d’un grand bras de levier qui démultiplie la force de pressage.© lamaisondurable.com

Fille de l'abobe, la brique de terre compressée (BTC) se fabrique de façon artisanale (mécanique) ou industrielle (motorisée). Dense (2300 kg/m3) et résistante à l'écrasement (130 kg/m2), elle se compose d'un béton d'argiles fines, de limons, de sable et de graviers. Sa capacité de charge peut atteindre 1000 psi (68 bars), après séchage du mur, et 2500 à 3900 psi (172 à 268 bars) mélangée à du ciment (pratique courante). À comparer aux 300 psi (20,6 bars) des normes de construction.

Mur de briques © BioHabitat

Perméable à la vapeur d'eau, la brique est un bon régulateur de l'humidité ambiante. Mais ses qualités isolantes dépendent pour beaucoup des matières additionnelles. Le coefficient de transmission thermique du mélange terre-ciment est très moyen 0,87 W/m.K (source CRAterre, traité de construction en terre). Juste un peu mieux que le bloc béton. En revanche, lorsque l'argile est chanvrée, son lambda descend à 0,26 W/m.K, au niveau de la brique isolante de type B. Recouverte extérieurement d'un enduit de chaux, la brique de terre crue améliore ses performances thermiques et résiste durablement aux intempéries. Son principal inconvénient est commun à l'ensemble de la bioconstruction : la main d'œuvre nécessaire. Profitons de l'occasion pour rendre hommage au milieu associatif sans lequel nombre de techniques anciennes seraient aujourd'hui oubliées.