Maison

Pomme de terre : nuisibles et maladies

Dossier - La pomme de terre, un légume fondamental
DossierClassé sous :Jardinage , Nature , jardin

La pomme de terre est un légume que certains jardiniers hésitent à cultiver. Ils la considèrent peut-être comme une espèce trop banale… Cette plante présente pourtant de sérieux avantages : une culture facile à mener à bien et une qualité gastronomique indéniable !

  
DossiersLa pomme de terre, un légume fondamental
 

Tout être vivant peut se trouver, au cours de son développement, victime d'attaques d'ennemis. Il en est ainsi pour l'espèce humaine et pour les autres animaux, mais aussi pour les plantes. La pomme de terre, hélas, n'échappe pas à cette particularité ! Ce légume peut souffrir, en effet, de maladies, comme le mildiou, mais aussi d'insectes, comme le doryphore, ou de diverses bactéries.

La limace, un danger pour les pommes de terre. © Calle Eklund, V-wolf, CC by-sa 3.0

Le mildiou

Le mildiou est une maladie grave, causée par le développement d'un champignon microscopique occasionnant le développement de taches de couleur beige sur le feuillage et les tubercules, puis leur destruction. Pour éviter l'apparition de cette affection, pratiquez une rotation de vos cultures, ne laissez pas traîner sur le sol des parties de végétaux malades et effectuez des traitements préventifs lors des périodes chaudes et humides, en utilisant une décoction de prêles, du purin d'orties ou de consoude, voire de la bouillie bordelaise.

Plant de pomme de terre attaqué par le mildiou. © Howard F. Schwartz, Colorado State University, CC by-nc 3.0

Les doryphores

Prenez également garde à une attaque de doryphores, des coléoptères reconnaissables à leurs rayures jaunes et noires. Le meilleur moyen pour enrayer leurs attaques sera de repérer et de détruire leurs œufs, cachés sous les feuilles, ainsi que leurs larves. Vous pouvez aussi effectuer un traitement à l'aide d'un produit naturel à base de pyrèthre ou de roténone.

Les limaces noires

Peut-être que les pommes de terre que vous avez récoltées portent un bon nombre de cicatrices. Votre culture a pu être attaquée par des limaces noires, que vous pourrez contrôler préventivement l'année prochaine avec un produit bio comme le Ferramol, à épandre sur le sol lorsque le temps sera pluvieux.

Limace noire (Arion ater). © Prashanthns, CC by-nc 3.0

La solanine, une substance toxique due au verdissement

Si vous avez effectué un buttage insuffisant de votre culture, vos tubercules auront tendance à verdir. Vous rencontrerez aussi cette situation si vous laissez trop longtemps vos pommes de terre à la lumière, avec alors la présence dans la chair de solanine, une substance toxique pouvant nuire à votre santé.

Heureusement, cette solanine est surtout concentrée à la surface des tubercules et dans les germes. Mais rassurez-vous : en prenant soin de peler vos pommes de terre et en enlevant la partie verte de la chair avant de cuisiner celles-ci, vous ne prendrez aucun risque d’intoxication.

Essayez la patate douce

La patate douce (Ipomea batatas) est une plante vivace originaire d'Inde, qui dispose de tiges rampantes pouvant atteindre plusieurs mètres de longueur. De la famille des convolvulacées, elle produit des tubercules ressemblant quelque peu à ceux de la pomme de terre, de forme plus ou moins allongée, voire arrondie, à la peau fine.

Patate douce. © Liez, CC by-nc 3.0

Suivant les variétés, la couleur de cette peau est beige, brune, jaune, orange, rouge ou violette. Les tubercules de cette plante sont très riches en amidon. Leur saveur sucrée et leur texture farineuse rappellent un peu la châtaigne. La patate douce est cultivable même sur des sols pauvres, mais elle préfère une terre profonde, fraîche et riche en humus. La culture de cette plante ne peut toutefois réussir, en France, qu'en région méditerranéenne, avec une plantation au printemps et avec des arrosages réguliers.