Maison

Les avantages du gaz naturel

Dossier - Énergie : tout savoir sur le gaz naturel
DossierClassé sous :chauffage , Environnement , gaz naturel

-

Le gaz naturel est la troisième source d'énergie utilisée dans le monde. Présent naturellement dans la nature, ce combustible fossile peut être utilisé pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire et possède également des applications dans le domaine de l'industrie. Découvrez dans ce dossier les possibilités énergétiques offertes par le gaz naturel.

  
DossiersÉnergie : tout savoir sur le gaz naturel
 

Le gaz naturel cumule plusieurs avantages pratiques, notamment en termes d'approvisionnement.

Acheminé - en France, par GRDF - par un réseau de conduites enterrées jusqu'aux lieux d'utilisation, le gaz naturel, communément appelé « gaz de ville », ne nécessite pas de dispositif de stockage individuel. Il est disponible en continu, sans risque de rupture d'approvisionnement.

En effet, la diversité des sources d'approvisionnement - Norvège (42% des importations en 2015), Pays-Bas (11%), et hors Europe,  Russie (11%) et Algérie (9%) (chiffre Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer / Service de l'Observation et des Statistiques (SOeS) - Bilan énergétique de la France en 2015) - et la présence de stockages souterrains de grande capacité permettant de faire face aux hivers rigoureux, assure à la France une relative sécurité sur la livraison de gaz naturel.

Le biogaz - qui peut être produit à un niveau local à partir de déchets - constitue une autre façon de diversifier et de sécuriser les approvisionnements en gaz.

© DR

Deux types de gaz : le type H et le type B

Deux types de gaz naturel sont distribués en France. Le plus répandu, le « type H », affiche un haut pouvoir calorifique (c'est-à-dire de quantité d'énergie délivrée par la combustion d'une quantité du combustible considéré) : environ 11,5 kWh/m3 à la pression de livraison de 20 mbar pour les particuliers, soit 13,5 kWh(PCI)/kg.

L'autre variété de gaz, le « type B », délivré dans le nord de la France, ne dépasse pas 10,5 kWh/m3 en raison d'une teneur en azote plus élevée. Pour compenser ce moindre pouvoir calorifique, il est distribué à 25 mbar chez les particuliers. À titre de comparaison, le bois dispose d'un pouvoir calorifique de 3,8 kWh/kg, le fioul domestique d'environ 12 kWh/kg.

L'hydrocarbure le moins carboné

Lors de sa combustion, le gaz naturel rejette essentiellement de la vapeur d'eau et du dioxyde de carbone en faible quantité. Hydrocarbure le moins carboné, il génère moitié moins de dioxyde de carbone (CO2) que le charbon et un quart moins que le fioul, ce qui en fait une énergie de choix pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

L'absence de suies et de poussières font du gaz naturel une énergie plus propre que d'autres et facilite l'entretien des conduits.

Le gaz naturel est par ailleurs une énergie combinable à d'autres énergies et notamment à l'énergie solaire, une énergie renouvelable et inépuisable.

Une énergie tout terrain

Installer un chauffage central au gaz laisse la possibilité de faire évoluer son installation en fonction d'envies ou de besoins nouveaux.

Et dans un autre registre, même si cet usage n'est pas encore des plus répandus, le gaz naturel peut être utilisé comme carburant de véhicules. On parle alors de gaz naturel véhicule ou GNV. Les bus et les voitures alimentées par ce carburant alternatif émettent moins de gaz à effet de serre que les véhicules classiques.

Un tarif plutôt avantageux 

Le prix du gaz naturel en France est assez avantageux. Selon le service de l'observation et des statistiques du Ministère du développement durable, le gaz naturel se place, en juillet 2015, en 5e position du classement des principales énergies de chauffage avec un prix au kWh de quelque 7,56 cts. Notons que le prix de l'électricité s'élevait au même moment à pas moins de 15,43 cts/kWh. En moyenne sur l'année 2014, l'usage du gaz naturel permet d'économiser de 15 à 50 % par rapport aux principales autres énergies de chauffage. En outre, le prix du gaz est, depuis plusieurs années, relativement stable et l'étalement des règlements sur l'année limite les risques de fluctuation de la facture.

Pour juger de la véritable compétitivité du gaz naturel, d'autres critères doivent être pris en compte comme le coût des abonnements, les rendements des appareils de chauffage ou les frais d'entretien.