Maison

Le chauffage au gaz naturel

Dossier - Énergie : tout savoir sur le gaz naturel
DossierClassé sous :chauffage , Environnement , gaz naturel

-

Le gaz naturel est la troisième source d'énergie utilisée dans le monde. Présent naturellement dans la nature, ce combustible fossile peut être utilisé pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire et possède également des applications dans le domaine de l'industrie. Découvrez dans ce dossier les possibilités énergétiques offertes par le gaz naturel.

  
DossiersÉnergie : tout savoir sur le gaz naturel
 

Une autre caractéristique du gaz naturel est de pouvoir alimenter des appareils individuels assurant directement le chauffage. Les poêles et inserts au gaz font de plus profiter du spectacle du feu au même titre que le bois.

On trouve une grande variété de modèles spécifiques au gaz naturel dans chaque catégorie d'appareils de chauffage indépendants. De style classique ou contemporain, ils s'adaptent à tous les goûts. La plupart laissent la flamme visible au travers d'une porte ou d'une paroi vitrée. La chaleur est diffusée le plus souvent par un double système de convection et de rayonnement.

Les poêles et les inserts à gaz ressemblent à ceux à bois. Ils peuvent s'encastrer dans une cheminée ou être habillés d'un coffrage. ©US CPSC, Flickr, CC by 2.0

Les poêles et les inserts à gaz

Rien ne les distingue à première vue de leurs homologues à combustible solide ou liquide. Les poêles se posent tels quels au sol alors que les inserts gaz sont prévus pour s'encastrer dans une cheminée existante ou être habillés d'un coffrage. Le raccordement au gaz naturel peut s'effectuer, selon les cas, au moyen d'un tube rigide ou d'un flexible à durée de vie illimitée.

Pratique, l'allumage du poêle ou de l'insert se fait à l'aide d'une télécommande qui permet en même temps une gestion fine de la température. Les rendements sont élevés, capables d'atteindre ou dépasser 85 % pour certains appareils.

Les radiateurs à gaz

Les radiateurs à gaz ne comportent pas toujours d'équipement électrique. Le fonctionnement est alors géré par une veilleuse associée à une régulation thermostatique modulante. En cas d'extinction de la veilleuse, une sécurité de type thermocouple ou sonde d'ionisation coupe automatiquement l'arrivée du gaz. La possibilité d'une évacuation et d'une prise d'air extérieure par ventouse simplifie d'autant l'installation. Ces appareils ont un rendement situé entre 83 et 92 %.