Sciences

Un chauffage sous l'asphalte pour protéger les ponts du verglas

ActualitéClassé sous :recherche , chauffage , asphalte

Un nouveau procédé qui permet de réduire fortement la formation de verglas sur les ponts a été développé par des chercheurs de la Bundeswehruniversität de Munich.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Les ingénieurs intègrent un circuit de tubes en plastique à l'intérieur du revêtement asphalte d'un pont. De l'eau chaude, qui circule en circuit fermé à l'intérieur des tubes, permet de réchauffer la surface d'asphalte et d'éviter ainsi la formation de verglas. Etant donnée la bonne conductivité thermique de l'asphalte, il est suffisant de pomper de l'eau dont la température est comprise entre 10 et 12 degrés Celsius.

Durant l'été, l'eau qui circule sous le revêtement d'asphalte est réchauffée naturellement par le soleil jusqu'à une température de 60 degrés Celsius. La chaleur est ensuite stockée dans un réservoir souterrain à 250 mètres de profondeur. Durant l'hiver, cette chaleur est remobilisée pour faire fondre le verglas.

Grâce au procédé allemand, les ponts sont protégés de la formation de verglas

Pour prévenir la formation du verglas, le cycle de l'eau doit être déclenché au moment propice. Pour y parvenir, les ingénieurs utilisent une vaste banque de données climatiques qui est exploitée statistiquement. Ce procédé anti-verglas n'est pas encore exploité en Allemagne bien que des tests convaincants en aient montré sa fiabilité. Un procédé similaire a en revanche été installé en Suisse.

Par Dimitri Pescia.

Cela vous intéressera aussi