Il y a deux ans, les habitants de Woodside, petite ville de Californie située en bordure de l'Interstate 280, obtenaient, grâce à une forte campagne de mobilisation auprès du California Department of Transportation (Caltrans), le recouvrement par un asphalte expérimental d'une portion de 4 kilomètres de route particulièrement bruyante. Aujourd'hui, le résultat semble satisfaire tout le monde.
Cela vous intéressera aussi

Les travaux, d'un coût de 1,6 millions de dollars, ont permis de réduire les nuisancesnuisances sonores dues au trafic de 6 décibelsdécibels - par comparaison, un murmur anti-bruit classique produit une réduction de 8 décibels.

Le matériaumatériau utilisé, à base d'asphalte, contient de minuscules pores. Sur une surface normale, des poches d'airair comprimé se forment au niveau des sculptures de la bande de roulement des pneuspneus ; et c'est cet air qui, en s'échappant, fait du bruit. Le revêtement poreux limite la compressioncompression de l'air et donc les répercussions sonores.

Seul problème : les ingénieurs de Caltrans craignent que ce type de pavement ne s'use plus rapidement que l'asphalte standard ou le bétonbéton.