Le gaz naturelgaz naturel trouve de nombreuses applicationsapplications dans le résidentiel, le tertiaire et l'industrie, pour la production de chaleurchaleur, d'eau chaude sanitaire (ECS) ainsi que pour la cuisson, mais aussi comme source de vapeur et d'électricité.

Aujourd'hui, environ 11 millions de foyersfoyers, soit 40 % de la population française, utilise le gaz naturel quotidiennement.

Chauffage et eau chaude sanitaire (ECS)

Le secteur résidentiel représente près de 40 % de la consommation de gaz naturel en Europe et 30 % ailleurs dans le monde. Le chauffage est le premier poste avec, pour l'année 2013, une moyenne de 7500 à 9000 kWh par habitant. On constate de grandes disparités selon la surface et le niveau d'isolation des logements. L'eau chaude sanitaire vient en deuxième position avec environ 1430 kWh devant la cuisson.

Le chauffage indépendant au gaz naturel peut se faire par transmission de la chaleur par rayonnement, par convection ou encore combinaison des deux mécanismes. Il existe différents types de chauffage indépendant comme le radiateur indépendant, l'insert ou le poêle. © DR

Le chauffage indépendant au gaz naturel peut se faire par transmission de la chaleur par rayonnement, par convection ou encore combinaison des deux mécanismes. Il existe différents types de chauffage indépendant comme le radiateur indépendant, l'insert ou le poêle. © DR

Cuisson

D'un point de vue strictement pratique, le gaz naturel apporte une certaine souplesse de cuisson grâce à sa flamme visible et facilement réglable qui permet de plus une montée et une descente en température rapides. Les plaques à gaz les plus modernes sont par ailleurs parfaitement sécurisé. En effet, depuis 2010, tous les brûleursbrûleurs possèdent un thermocouple coupant automatiquement le gaz lorsque la flamme s'éteint.

Les plaques de cuisson au gaz naturel ont longtemps été décriées pour leur design dépassé et pour les difficultés que celui-ci générait au moment du nettoyage. Mais récemment, les constructeurs ont consenti d'importants efforts pour les rendre plus modernes et faciles d'entretien.

Les applications industrielles : vapeur, eau chaude et électricité

La moitié des consommations industrielles de gaz naturel sont dédiées à la production de vapeur ou d'eau chaude, utilités particulièrement usités dans certains secteurs tels que l'industrie agroalimentaire.

D'autres usages tels que le séchage, le chauffage ou la cuisson sont nécessaires à de nombreux secteurs tels les métauxmétaux ou les matériaux. L'utilisation du gaz naturel comme matièrematière première est plus marginale : fabrication d'ammoniacammoniac, d'hydrogènehydrogène, de méthanol par exemple.

En ce qui concerne la production d'électricité, les centrales « à cycle combiné gaz » atteignent 56 à 58 % de rendement, tout en réduisant significativement les émissionsémissions polluantes. A titre de comparaison, les centrales nucléairescentrales nucléaires ont un rendement de l'ordre de 35 %. Celles au charboncharbon les plus récentes font à peine mieux, mais restent extrêmement polluantes.

Le gaz naturel pour véhicule (GNV)

S'agissant des transports routiers, le gaz naturel pour véhicule (GNVGNV) est par exemple plus écologique que le diesel : dix fois moins de particules finesparticules fines et d'oxydes d'azoteazote (NOxNOx), réduction de 10 % du CO2, moins de nuisancesnuisances sonores...

Ce carburant est d'autant plus intéressant qu'il ne nécessite pas de grosses modifications des moteurs. On devine aisément l'intérêt de l'utiliser dans les véhicules administratifs, de transports en commun, d'entretien urbain...