Le ravalement des façades et pignons avec une peinture isolante et réfléchissante permet en une opération d'embellir, de protéger et de renforcer l'isolation des murs. ©Guillaume Sueur, Adobe Stock
Maison

Une peinture pour façade qui isole la maison du froid et du chaud

ActualitéClassé sous :isolation , peinture , isolant thermique

Appliquer une peinture sur les murs extérieurs et la toiture pour profiter d'un bon confort thermique en toute saison, c'est la promesse de Thermacote, une peinture isolante et réfléchissante, désormais accessible aux particuliers.  

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Création d’une batterie à partir de peintures  Un pistolet à peinture suffit dorénavant pour fabriquer une batterie lithium-ion sur de nombreux supports : verre, céramique, acier, etc. 

Utilisée dans l'industrie, la peinture technique Thermacote n'absorbe pas la chaleur, mais la réfléchit. Composée à 80 % de paillettes de céramique, elle possède un haut pouvoir réfléchissant et résistant à la chaleur. Appliquée sur les murs extérieurs et la toiture, elle forme une véritable barrière thermique.

Renforcer l’isolation globale de la maison

Ainsi, en été, elle limite la pénétration de la chaleur dans les pièces de la maison. Le fabricant annonçant un gain de 37 % entre la température extérieure et intérieure d'une paroi opaque. De quoi gagner quelques petits degrés pour conserver la fraîcheur de la maison tout en limitant l'usage de la climatisation. En hiver, ce revêtement minimise les déperditions thermiques en réfléchissant la chaleur produite par le chauffage. Une double action qui permettrait d'économiser près de 40 % d'énergie par an.

Été comme hiver, le pouvoir réfléchissant de la peinture Thermacote permet de conserver la fraîcheur ou la chaleur à l'intérieur de la maison. À la clé des économies d'énergie. © Adfields, Thermacote

Une humidité contrôlée pour un air intérieur sain

Matériau dit « pespirant », cette peinture protège également le bâti de l'humidité extérieur (infiltration en façade, remontée capillaire...) tout en laissant s'échapper celle en provenance de l'intérieur. Elle participe activement à l'assainissement des murs en supprimant la plus grande partie de l'humidité résiduelle. Par ailleurs, en régulant l'humidité, cette peinture évite l'apparition de moisissures dues à la condensation. Elle participe de fait, à l'amélioration de la qualité de l’air intérieur. Enfin, en formant une double peau, cette peinture renforce l'étanchéité à l'air de la maison. Indispensable pour une isolation optimale de la maison. 

Une application extérieure et intérieure

Disponible en 54 teintes, ce revêtement acrylique en phase aqueuse, s'applique sans primaire d'accrochage sur tout type de matériaux (béton, brique, pierre, ardoise, terre-cuite...). L'application s'effectue uniquement au pistolet (procédé airless) et par un professionnel agréé. Ce qui permet au fabricant de garantir le procédé 10 ans en extérieur. Toutefois, affichant un taux de composés organiques volatils (COV) de 1,186 g/l ou de 5,3 g/l une fois teintée (la réglementation européenne étant de 30 g/l max), cette peinture s'utilise également en intérieur (murs, plafond). Dans ce cas, la garantie du produit est à vie.

La large palette de couleur de la peinture Thermacote permet de rénover et de protéger les anciennes façades et toitures selon les envies de chacun, et dans le respect du code de l'urbanisme de la commune (PLU, PLUi). © Thermacote

Une peinture réfléchissante et isolante

Pour qu'un produit soit reconnu comme isolant, il faut que sa résistance (R) et sa conductivité thermique (λ) soit certifiées. Dans le cas de cette peinture, sa très faible épaisseur (0,5 mm) rend la formule utilisée pour les isolants classiques (Résistance = épaisseur/conductivité) inapplicable. C'est pourquoi, Thermacote a fait tester sa peinture en condition réelle d'utilisation par des organismes reconnus (Cresteb, ECRC). Résultat, elle affiche un lambda (λ) de 0,0345 W/mK et une résistance thermique de 1,87 m2/KW. De quoi satisfaire aux critères des normes européennes EN12667:2002 (λ) et EU ISO-9869 (R).

Véritable isolant ou complément d’isolation ?

Présentée comme étant un véritable isolant, force est de constater que Thermacote participe activement à l'isolation. Ainsi, dans le neuf, ses performances isolantes permettent de réduire l'épaisseur d'une isolation classique (laine minérale, végétale...) qu'il s'agisse d'isolation par l'intérieur ou par l'extérieur. En rénovation, au regard des économies annoncées, du coût (80 € m2 fourni/posé) et des performances, autant se poser la question lors du choix des matériaux.

  • Cette peinture isolante permet d’assainir les murs humides et de préserver les matériaux.
  • Par sa faible épaisseur et ses performances, la peinture Thermacote rentre dans la catégorie des isolants minces.
  • Évitant la montée en température des tuiles ou ardoises, la peinture bénéficie d’une très bonne tenue dans le temps, sans risque de s’écailler.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !