Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Balade en Arctique, un monde de glace fragile, avec Florian Ledoux Prises au sol ou depuis un drone, ces superbes images montrent les paysages magnifiques du Grand nord. Le photographe Florian Ledoux les a admirés et a pu s'approcher des animaux adaptés à cette région. Elle est fragile car le réchauffement, plus important qu'ailleurs, fait reculer les glaces tandis que les humains se préparent à en faire une voie maritime commode.

En ces temps de réchauffement climatique, ce sont plus souvent des records de chaleurchaleur qui sont annoncés. En ArctiqueArctique, pas plus tard qu'au mois de juin 2020. La station météorologique de Verkhoyanksk a enregistré une température de 38 °C. Et les historiens de la météométéo pensaient que cette même station détenait aussi le record de la température la plus froide de l'hémisphère nordhémisphère nord : -67,8 °C enregistrés en février 1892. Tout comme du côté d'Oimenkon, en janvier 1933.

Mais, après une analyse approfondie d'un relevé d'une station automatisée située à une altitude de 3.105 mètres, sur le site isolé de Klinck, au Groenland, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) vient de reconnaître la température de -69,6 °C comme la température le plus basse jamais enregistrée dans la région. Un record qui n'est néanmoins pas si nouveau que ça. Il date en effet du... 22 décembre 1991 !

De quoi nous rappeler « les contrastescontrastes frappants qui existent sur cette planète », a commenté Petteri Taalas, chef de l'OMM dans un communiqué.