Tech

Marché des tablettes : Tegra pour Android, Samsung et Acer

Dossier - Tablettes : l’essor du tactile
DossierClassé sous :technologie , tablette tactile , tablette

-

Ce dossier retrace l'histoire des tablettes, les raisons du succès et les points négatifs de ce produit. Au programme également : les évolutions attendues des tablettes tactiles et les rapports avec les différents médias, presse et télévision.

  
DossiersTablettes : l’essor du tactile
 

Quand 2011 était fourni en tablettes à processeurs double cœurs Tegra 2, 2012 accueille de nombreux modèles en Tegra 3, à quatre cœurs. Les tablettes Nvidia Tegra dominent le monde Android, Samsung et Acer l'utilisent également.

La Galaxy Tab de Samsung tient dans la main. © Samsung
© Google

Tegra, le processeur s'impose pour de nombreuses tablettes

Entre Tegra 2 et 3, la consommation énergétique aurait baissé de 40 %, selon le constructeur, pour un nombre de cœurs doublé. Tous les modèles cités disposent d'un écran de 10,1 pouces en 1.280 x 800, soit un affichage du contenu en 16/9.

Dans les modèles en Tegra 2, certains se démarquent aisément. En premier lieu, la Galaxy Tab 10.1 de Samsung, dont le design ressemble à celui de l'iPad en apportant des améliorations ergonomiques à Android Honeycomb, bienvenues, permettant de profiter pleinement d'un système sorti trop tôt, de l'aveu de ses développeurs. Elle est disponible à partir de 400 euros, en deux versions Wi-Fi et 3G, déclinées en 16 et 32 Go.

De son côté, Acer a frappé fort avec l'Iconia Tab, aux caractéristiques semblables à ses concurrents Android pour un prix démarrant à 350 euros, soit près de 50 euros de moins que le premier prix d'autres fabricants. La tablette dispose également d'autres atouts, tels une interface Honeycomb revue par Acer et un port USB hôte, permettant d'y brancher tout type de périphérique, y compris des manettes de jeu.

Les tablettes Tegra 3 commencent à peine leur commercialisation qu'une attire l'attention : l'Asus Eee Pad Transformer Prime, communément appelée la Transformer Prime. C'est la seconde génération de la gamme « Transformer » créée en 2011, qui a conquis pour son originalité : la tablette est fournie avec un dock (à 100 euros) la transformant en netbook, avec ports USB hôtes et une autonomie doublée. La première génération reçoit encore également un nombre important de mises à jour, une démarche rare. Cette seconde génération met à jour le concept avec un design revu et un prix de départ avoisinant les 500 euros en 32 Go.