Cela vous intéressera aussi

La 3G désigne la troisième génération du réseau de téléphonie mobile qui a succédé au réseau GSM (Global System for Mobile Communication) à partir de 2004 en France. Elle est basée sur l'UMTS (Universal Mobile Telecommunications Systems) qui exploite une bande de fréquencefréquence plus large et un système de transfert des données par paquetspaquets.

Le déploiement de la 3G a coïncidé avec le développement de l'InternetInternet mobile et des premiers smartphones. Grâce à un débitdébit descendant nettement supérieur (entre 144 et 2.000 kilobits par seconde (kb/s) selon les conditions d'utilisation) au GSMGSM (9,6 kb/s), la 3G a ouvert la voie à de nouvelles applicationsapplications telles que la visiophonievisiophonie, la TV mobile et les messageries instantanéesmessageries instantanées.

La couverture des réseaux 2G et 3G en France. L'infographie a été réalisée à partir des dernières cartes de couverture vérifiées sur le terrain sous le contrôle de l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. © Arcep

La couverture des réseaux 2G et 3G en France. L'infographie a été réalisée à partir des dernières cartes de couverture vérifiées sur le terrain sous le contrôle de l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. © Arcep

Les évolutions technologiques de la 3G

La 3G a connu plusieurs évolutions technologiques :

  • la 3G+ ou HSPA (High Speed Packet Access) avec des débits théoriques maximum de 14,4 mégabits par secondes (Mbit/s) en descente et 5,8 Mbit/s en montée (à partir de 2010 en France) ;
  • l'HSPA+, aussi appelée 3G++ ou 3G Dual Carrier. Elle est venue après la 3G+ et permet d'atteindre des débits descendants théoriques maximum de 21 Mbit/s ou 42 Mbit/s en Dual Carrier avec deux cellules radioradio utilisées simultanément. Le débit montant théorique maximum peut atteindre 11,5 Mbit/s.