Tech

Histoire de la tablette tactile : du Dynabook au PDA

Dossier - Tablettes : l’essor du tactile
DossierClassé sous :technologie , tablette tactile , tablette

-

Ce dossier retrace l'histoire des tablettes, les raisons du succès et les points négatifs de ce produit. Au programme également : les évolutions attendues des tablettes tactiles et les rapports avec les différents médias, presse et télévision.

  
DossiersTablettes : l’essor du tactile
 

Apple travaille non-stop pour proposer des appareils toujours plus innovants. Dans les années 1970 apparaît le Dynabook, vingt ans plus tard sortira le premier PDA : MessagePad, en concurrence avec le premier ThinkPad d'IBM.

© Wocintechchat.com, Wikimedia commons, CC by 2.0

Alan Kay et la quête du ludique chez Apple

En 1972, Alan Kay, figure de la marque Apple, imagine le Dynabook, l'un des premiers concepts d'ordinateur portable, un objet plat disposant d'un clavier et d'un large écran.

Pour lui, ce doit être un outil d'éducation et de divertissement (livre, télévision, piano...), destiné aux enfants, où il ne serait plus passif mais maître des contenus affichés. L'objet devra également être moins cher qu'une télévision. Il rejoint Apple en 1984 et contribue largement au succès de la marque par son travail sur l'interface graphique et, plus largement, l'interaction entre l'Homme et la machine.

Un prototype du Dynabook, conçu il y a quarante ans par Alan Kay, précurseur des générations de tablettes l’ayant suivi. © Marcin Wichary, Creative Commons

EO et MessagePad, une courte vie

En 1993, Apple lance le « Newton » (ou MessagePad), l'un des premiers PDA du marché. En concurrence frontale avec l'EO d'AT&T et le premier ThinkPad d'IBM, l'objet a peiné à se démarquer. Ses fonctions de reconnaissance de l'écriture, d'envoi d'e-mail et de fax étaient déjà proposées par la concurrence, qui n'a pas non plus convaincu le grand public. L'aventure MessagePad prend fin en 1998, emporté par les déboires financiers de la firme à la pomme.