Tech

iPhone et iPad, la révolution du ludique

Dossier - Tablettes : l’essor du tactile
DossierClassé sous :technologie , tablette tactile , tablette

-

Ce dossier retrace l'histoire des tablettes, les raisons du succès et les points négatifs de ce produit. Au programme également : les évolutions attendues des tablettes tactiles et les rapports avec les différents médias, presse et télévision.

  
DossiersTablettes : l’essor du tactile
 

Fin des années 2000, deux produits connaissent un succès considérable auprès du grand public : l'iPhone et l'iPad. L'itinéraire cahoteux de la tablette s'affine.

La révolution du ludique. © DariuszSankowski, Pixabay, DP

Le tactile capacitif multipoint, brevet d'Apple

En 2007, Apple sort l'iPhone, le smartphone tactile de référence, simplifiant les usages des équivalents classiques de BlackBerry ou Nokia. Au cœur de l'appareil, réside une technologie brevetée par Apple : le tactile capacitif multipoint, ouvrant le champ d'interactions plus ludiques.

Star des smartphones, l'iPhone sort en 2007. © Apple

2010, naissance de l'iPad

Trois ans plus tard sort l'iPad, une tablette de 10 pouces de moins de 700 grammes, fondée sur les mêmes technologies que le mobile. Le modèle est destiné à des usages peu, voire pas, abordés par les autres tablettes : le divertissement. Internet, création artistique, jeu... Apple apporte au grand public un outil d'éducation et de divertissement simple, au prix d'un ordinateur portable.

L'iPad a profondément modifié l'approche ergonomique de la tablette, qui se doit maintenant de limiter les contrôles indirects, en passant par le tactile ou la voix, et de rendre amusantes les interactions avec l'objet, par une approche graphique plus animée. Ces deux objectifs ont guidé l'évolution récente des systèmes concurrents, comme Android de Google, webOS de Palm (désormais HP) ou encore Windows 8 de Microsoft, décidé à abandonner le stylet pour ses appareils grand public.

Après deux décennies d'une lente évolution des tablettes, le lancement de l'iPad début 2010 a été celui d'un modèle à écran 10 pouces à coût raisonnable, très léger et surtout délivré de l'éternel stylet. Avec son écran capacitif et son interface issue du smartphone d'Apple, l'objet signe une rupture immédiate, en s'intégrant pourtant dans l'histoire de la firme.