Un vélo électrique équipé du groupe motopropulseur Revonte One sans dérailleur ni cassette. © Revonte

Tech

Bientôt des vélos électriques avec une transmission automatique

ActualitéClassé sous :Vélo électrique , VTTAE , VTT électrique

L'entreprise finlandaise Revonte a développé un groupe motopropulseur pour vélos électriques dont la transmission automatique intégrée permet de supprimer le dérailleur arrière et la cassette. A la clé, une répartition des masses plus optimisée, un confort de pilotage et un système totalement paramétrable par voie logicielle.

Une jeune pousse finlandaise âgée d'à peine deux ans va-t-elle secouer l'industrie du vélo électrique ? On ne connait pas encore la réponse mais une chose est sûre, Revonte est à l'origine d'une innovation prometteuse. Elle a développé un moteur électrique avec transmission automatique intégrée qui apporte une réponse novatrice à des problèmes qui existent depuis des lustres.

La vidéo ne rend pas assez bien le fonctionnement du Revonte One et ses avantages, mais l’on voit bien que le cycliste conserve facilement sa cadence de pédalage et peut accélérer instantanément quel que soit le terrain . © Revonte

Revonte est parti du principe qu'en vélo électrique, le ration poids/puissance n'est pas aussi crucial que pour le vélo musculaire puisqu'il y a une assistance. Et plutôt que de chercher à tout prix à gagner du poids, chose extrêmement compliquée et coûteuse sur un VAE, la start-up a choisi de travailler sur sa répartition. C'est là que vous allez vous dire que tous les constructeurs d'e-bike ont la même préoccupation. Et vous avez raison. Le design le plus efficace et le plus répandu pour un vélo électrique place moteur au niveau du pédalier. Cette position centrale et basse est idéale car elle favorise un comportement plus stable, une meilleure tenue en virage et une traction mieux répartie entre les deux roues en montée. Mais Revonte est allé plus loin en créant une transmission automatique intégrée au bloc motopropulseur qui est censée améliorer ces paramètres.

Une transmission à variation continue

Ainsi, la marque finlandaise supprime la cassette et le dérailleur arrière qui ont non seulement une incidence sur le centre de gravité d'un vélo mais sont aussi davantage sollicités sur les VAE et sujets à une usure plus rapide. Sans compter que ces composants sont exposés aux chocs et projections diverses qui peuvent les endommager ou altérer leur fonctionnement. Tout vététiste aguerri qui pratique les randonnées au long cours sait qu'il faut toujours avoir une patte de dérailleur de rechange dans son sac...

Le Revonte One utilise une transmission à variation continue qui ajuste automatiquement les vitesses en détectant l'inclinaison et le couple développé. On pédale et la machine gère les rapports selon que l'on grimpe ou roule sur du plat ou faux-plat. La transmission est également pilotable en mode semi-automatique avec un passage de vitesses que l'on peut commander depuis la manette fixée au cintre. Une option qui, explique Revonte, peut servir en VTTAE sur des terrains difficiles et très accidentés où la transmission automatique n'aura pas forcément toute la réactivité requise.  

Au cœur du Revonte One se trouvent un jeu d'engrenages planétaires et deux moteurs électriques qui peuvent être paramétrés indépendamment. Revonte n'entre pas dans le détail de son ingénierie, mais explique qu'un moteur délivre l'assistance tandis que le second alimente la transmission. La puissance nominale est de 250W et de 1,5 kW en crête avec un couple de 90 Nm, ce qui place le Revonte One parmi les moteurs VAE les plus puissants. Il est couplé à une batterie de 635 Wh. L'ensemble pèse 8,6 kg (4,7 kg pour le moteur, 3,98 kg pour la batterie).

Sur la balance, l’ensemble Revonte One et sa batterie 635 Wh pèse 8,6 kg. © Revonte

Linux, Wi-Fi, Bluetooth et GPS intégrés

Le design matériel repose sur des concepts mécaniques éprouvés et se veut simple pour assurer la plus grande robustesse possible. C'est au niveau logiciel que se passent les opérations les plus complexes. Revonte parle d'un « ordinateur sous Linux » directement intégré au groupe motopropulseur, avec connexion 4G, Bluetooth, Wi-Fi, une puce GPS et un bus de données CAN. Les mises à jour peuvent se faire à distance (over the air) et Revonte fournit des API ouvertes pour permettre aux fabricants tiers d'intégrer au mieux le moteur à leurs produits.

Le système est totalement personnalisable par voie logicielle selon les besoins des constructeurs. Ces derniers pourront ajuster les caractéristiques et les performances du bloc Revonte One en fonction du type de vélo électrique qu'ils développent : vélo de ville, utilitaire ou VTT. Ils pourront également déterminer le niveau de personnalisation disponible pour l'utilisateur final qui pourra lui aussi intervenir sur le système via l'application mobile dédiée pour Android et iOS. Par exemple, sur des VTT électriques haut de gamme, le pilote pourrait déterminer le nombre de vitesses et leur étagement. Autre avantage, toutes les données d'un trajet (distance, vitesse moyenne, dénivelé, cadence...) sont enregistrées et accessibles depuis un espace cloud.

Le groupe motopropulseur Revonte One intègre deux moteurs électriques. © Revonte

Les premiers VAE avec Revonte One en fin d’année

S'il faudra évidemment juger de l'efficacité d'un tel système en l'essayant en conditions réelles sur différents types de VAE, on imagine déjà ses avantages lorsqu'il s'agit de pédaler au démarrage ou d'attaquer une montée sans avoir à se préocupper du changement de vitesse. En revanche, on s'interroge sur le comportement du Revonte One si d'aventure la batterie vient à s'épuiser prématurément et que l'on se retrouve en pédalage musculaire. Pourra-t-on tout de même changer de vitesse ou au moins débrayer le système ? Sur un VTT électrique, le changement de vitesse saura-t-il se montrer aussi réactif qu'un dérailleur classique si ou « coup de cul » se présente sur le chemin ? Eprouvera-t-on une résistance au pédalage importante liée à cette transmission intégrée ? L'autre grande inconnue est le prix du Revonte One qui déterminera son adoption à grande échelle.

Il faudra patienter jusqu'à la fin de l'année pouvoir arriver les premiers vélos électriques équipés d'un Revonte One. Les marques Lavelle Bikes, Tunturi et RS Development ont en effet annoncé qu'elles avaient adopté le dispositif. On a hâte de découvrir ce que cela donne.

Revonte a développé son propre boitier de contrôle avec manettes intégrées qui évite d’avoir deux accessoires séparées qui encombrent le poste de pilotage. © Revonte
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !