K'Watch Glucose : une solution facile et sans prélèvement sanguin pour suivre son diabète. © PKvitality
Tech

Une montre connectée pour suivre son diabète en temps réel !

ActualitéClassé sous :Jeunes Pousses , diabète , diabète de type 2

-

Plus de 460 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde, dont 4 millions en France. Une pathologie qui peut avoir de graves conséquences sur la santé lorsque le traitement n'est pas bien suivi ou mal adapté. Pour faciliter la vie des patients chroniques, la start-up française PKvitality a mis au point une montre connectée permettant de suivre son taux de glucose sans dispositif invasif. Son directeur général, Minh Lê, nous décrit les avantages de sa technologie.

Explorez les interviews de chercheurs, photographes, voyageurs témoins d'un monde qui change sous le joug du réchauffement climatique.
Cela vous intéressera aussi

La santé connectée est un secteur florissant, comme en témoignent les montres captant le pouls et le taux d’oxygène, les traqueurs de sommeil ou les balances connectées. Mais si la plupart de ces objets restent des gadgets pour hypochondriaques, certaines innovations apportent un véritable bénéfice pour des patients souffrant de pathologies chroniques. C'est le cas par exemple de la montre connectée K'Watch Glucose, mise au point par la start-up parisienne PKvitality, qui mesure en continu le taux de glucose.

« Il y a 460 millions de diabétiques dans le monde, dont 100 millions doivent surveiller leur glycémie attentivement pour ajuster leur dose d'insuline », atteste Minh Lê, directeur général PKvitality. Et la maladie est malheureusement en forte progression, avec l'augmentation de l'obésité, de la sédentarité et de l'allongement de l'espérance de vie. « Certains diabétiques doivent se piquer le doigt plus de 10 fois par jour lorsque leur diabète est instable », témoigne l'entrepreneur. Depuis plusieurs années, des fabricants ont développé des Moniteurs de Glycémie en Continu (MGC), sous forme de patch à coller sur la peau. Mais Minh Lê et son associé Luc Piérart ont vite constaté une insatisfaction par rapport à ces dispositifs. « Premièrement, le patch peut faire mal lors de l'insertion. Deuxièmement, l'adhésif censé tenir 10 à 14 jours a tendance à se décoller, ce qui oblige à le remplacer plus souvent et engendre donc des frais non remboursés ou à bricoler pour le faire tenir quelques jours supplémentaires ce qui est peu esthétique. Enfin, le patch est un marqueur de la maladie que l'on est obligé d'exposer sauf à changer ses habitudes vestimentaires », énumère Minh Lê. De plus, tous ces dispositifs ont un coût.

Présentation de la montre connectée K'Watch Glucose destinée aux diabétiques.

Un patch indolore doté de microaiguilles

« Avec la montre connectée, on résout tous ces problèmes », promeut Minh Lê. Le dispositif est en fait constitué de deux parties : un patch doté de micropointes quasi invisibles et indolores qui se fixe au poignet, et une montre connectée qui le recouvre et qui capte les informations. « De cette façon, le patch est protégé et reste bien en place. De plus, comme toute l'électronique est déportée dans la montre et non dans le patch lui-même, ce dernier coûte beaucoup moins cher et occasionne moins de déchets », assure le directeur. Comme toute bonne montre connectée, celle-ci donne évidemment l'heure, et mesure aussi les calories, l'activité physique ou le rythme cardiaque, autant d'éléments qui ont aussi une incidence sur le taux de glucose. « Mais nous avons volontairement limité les fonctions aux plus utiles, insiste Minh Lê. Le produit, s'il doit pouvoir s'adresser à tous les patients diabétiques, doit aussi pouvoir être facilement utilisé par un public plus âgé que les utilisateurs traditionnels de montres connectées, un public peu habitué aux nouvelles technologies ».

La montre est constituée d’un patch doté de micropointes et d’une montre où se situe l’électronique. © PKvitality

Meilleur suivi = meilleur pronostic

Outre sa simplicité, la K'Watch Glucose permet d'assurer un suivi beaucoup plus fin de la glycémie. « Cela va aider le patient au jour le jour à comprendre comment son corps réagit à l'alimentation ou à l'activité physique, explique Minh Lê. À un niveau de glycémie donné, le patient va pouvoir prendre une dose d'insuline adéquate lorsqu'il voit que son taux de glycémie augmente très rapidement. Avant, il avait juste une photo lui permettant d'apprécier la tendance et donc il ne pouvait ajuster finement ». La montre peut être connectée à une application smartphone et les données sont conservées dans le cloud Orange de manière confidentielle. « À terme, les données pourront être partagées avec le médecin qui suit le patient pour lui permettre de donner des conseils d'hygiène de vie ou sur le traitement à suivre », poursuit l'entrepreneur. Si le patient donne son accord, les données anonymisées pourront également être utilisées à des fins de recherche scientifique pour améliorer la compréhension du diabète.

Interview de Minh Lê, directeur général de PKvitality, par BFM Business.

Lancée en 2016, PKvitality a déjà levé 15 millions d'euros, mais sa montre connectée a encore de nombreuses étapes à franchir pour arriver sur le marché. « Nous venons de lancer le recrutement de notre premier essai clinique », se réjouit Minh Lê. Une fois les résultats validés, reste à obtenir la certification européenne, ce qui peut prendre six à douze mois.

L'accompagnement de 3DEXPERIENCE Lab

Cela fait maintenant deux ans que PKvitality est bénéficiaire du programme d'accélération du 3DEXPERIENCE Lab. Le premier bénéfice est pour l'équipe mécanique. « Nous n'aurions pas pu développer la solution sans Dassault Systèmes et la plateforme 3D Experience platform, notamment les logiciels de CAO comme Catia. Ces outils nous ont notamment sauvés lorsque nous sommes du jour au lendemain passer en 100 % télétravail lors du premier confinement. Aujourd'hui, ils nous permettent une collaboration fluide avec des partenaires divers aux quatre coins du monde », explique Minh Lê.

Le second bénéfice se trouve dans l'accompagnement de l'équipe Dassault Systèmes, que ce soit technique avec des mentors experts, la formation sur la plateforme ou la visibilité grâce aux nombreux événements auxquels ils ont fait participer la start-up.

« Tout cela a toujours été très fluide, avec une équipe qui est toujours là pour nous aider, nous soutenir », conclut Minh Lê.

Article réalisé en partenariat avec les équipes de PKvitality et Dassault Systèmes

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !