Les différents capteurs de l’Apple Watch ont prouvé leur efficacité à de multiples reprises. © Apple
Tech

Cette astuce sur l'Apple Watch peut sauver des vies, la preuve avec cette étudiante

ActualitéClassé sous :montre connectée , Apple Watch , rythme cardiaque

En Australie, une étudiante en médecine a découvert qu'elle souffrait depuis plusieurs mois d'un problème à la thyroïde. Son Apple Watch avait détecté des problèmes cardiovasculaires et les premiers signes de la pathologie, mais la notification n'est pas activée par défaut. Mode d'emploi pour que la montre prévienne l'utilisateur dès les premiers signaux inquiétants.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment faire un massage cardiaque ?  Si une personne fait un malaise grave devant vous et doit être réanimée, saurez-vous bien réagir ? Une vidéo de l'École de Santé de Suisse Romande montre les bons gestes à réaliser en cas d’urgence médicale. 

En cette période de pandémie, les fabricants de montres connectées ne cessent de mettre en avant les capteurs liés à la santé. La prise du pouls en temps réel ou la surveillance du sommeil en sont les exemples les plus connus, mais en fouillant dans les options, on peut y découvrir des fonctions pour surveiller le stress ou mesurer le taux d'oxygénation du sang.

C'est le cas de l'Apple Watch, et une étudiante infirmière australienne encourage vivement les possesseurs d'Apple Watch à activer leurs notifications de « Niveaux de santé cardiovasculaire ». En effet, dans une vidéo postée sur TikTok, elle dévoile, graphiques à l'appui, comment sa montre avait détecté des changements dans sa santé et qu'un système de notifications aurait dû lui faire comprendre plus tôt que quelque chose n'allait pas.

Une anomalie congénitale très rare

Dans cette vidéo, elle montre que son taux d'oxygène dans le sang avait chuté de façon spectaculaire en octobre, et pour elle, c'était le signe que « son système cardiovasculaire ne fonctionnait plus aussi bien qu'auparavant ». Cette Australienne explique que cette baisse correspondait au début de ses autres symptômes, à savoir la fatigue, des bouffées de chaleur, la prise de poids, la peau sèche et une irritabilité générale.

Ce n'est que deux mois plus tard qu'on lui a diagnostiqué une hémiagénésie thyroïdienne, une anomalie congénitale très rare de la glande thyroïde. « Ne vous méprenez pas, votre Apple Watch n'est certainement pas quelque chose qu'on doit suivre comme un avis médical, mais elle peut être utile comme outil pour vous inciter à faire des investigations plus poussées, explique-t-elle. Me concernant, je regrette vraiment de ne pas avoir activé tous les paramètres, d'avoir remarqué les changements et de ne pas être allée voir le médecin plus tôt. »

Activer les notifications permet de recevoir des alertes sur d'éventuels problèmes cardiovasculaires. © Apple

Les notifications préviennent du moindre trouble

Comme l'explique cette étudiante, les notifications de « Niveaux de santé cardiovasculaire » peuvent aider les utilisateurs à détecter d'éventuels problèmes de santé comme des fréquences cardiaques trop élevées ou trop basses, ou de l'arythmie. Pour activer les notifications de santé de l'Apple Watch, accédez à l'application « Apple Watch » sur votre iPhone, puis appuyez sur « Ma montre ». Faites défiler l'écran vers le bas jusqu'à « Cœur ». Là, vous pouvez configurer votre application ECG pour détecter d'éventuels signes de fibrillation auriculaire en indiquant vos fréquences cardiaques minimale et maximale. Cela concerne toutes les Apple Watch depuis la 4 jusqu'à la 7, à l'exception de l'Apple Watch SE.

Ensuite, vous devez activer les notifications « Niveaux de santé cardiovasculaire ». Autre réglage à effectuer, la configuration de l'application « Oxygène sanguin » et les mesures en arrière-plan. Ouvrez l'application « Santé » sur votre iPhone. Appuyez sur « Parcourir », puis sélectionnez « Respiratoire, Oxygène sanguin » et « Activer ».

Une fois la configuration terminée, ouvrez l'application « Oxygène sanguin » sur votre Apple Watch pour mesurer votre taux d'oxygène sanguin. Cette mesure n'est disponible que pour les Apple Watch 6 et 7, et elle nécessite de rester immobile pendant 15 secondes. Si la valeur est inférieure à 95 %, il est conseillé d'en parler à son médecin.

Pour en savoir plus

Apple Watch : la montre connectée a sauvé la vie de deux personnes

Aux États-Unis, la montre connectée d'Apple a permis de sauver la vie d'une adolescente souffrant d'une maladie rénale non décelée et celle d'un homme ayant subi une rupture d'ulcère. Dans les deux cas, l'Apple Watch a détecté un rythme cardiaque anormalement élevé et déclenché une alerte.

Publié le 03/05/2018 par Marc Zaffagni

Après avoir aidé la police australienne à confondre la meurtrière supposée d'une retraitée, l'Apple Watch vient de s'illustrer en contribuant à sauver la vie de deux personnes aux États-Unis. En effet, le capteur de rythme cardiaque de la montre connectée d'Apple a su détecter un niveau alarmant et recommandé la consultation d'un médecin en urgence.

Le premier cas concerne une jeune fille de 18 ans vivant à Tampa, en Floride. Alors qu'elle se trouvait dans une église, son Apple Watch l'a alertée sur sa fréquence cardiaque au repos qui atteignait 190 battements par minute. La montre recommandait une consultation médicale dans les plus brefs délais. Conduite aux urgences par sa mère infirmière, l'adolescente s'est vu diagnostiquer une maladie rénale chronique dont elle ignorait souffrir.

Une étude a prouvé l'efficacité des montres connectées

La deuxième histoire est celle de William Monzidelis. Cet homme de 32 ans était au travail quand il a commencé à ressentir des vertiges. Son Apple Watch a émis une alerte l'avertissant que son rythme cardiaque était à un niveau alarmant. Peu de temps après, il a commencé à saigner par la bouche et s'est rendu aux urgences. Bilan : William souffrait d'une rupture d'ulcère qui a occasionné une grave hémorragie. Sans l'avertissement de sa montre connectée, il n'aurait pas réagi assez vite pour éviter le drame.

Selon une étude menée par l'université de Californie à San Francisco, les montres connectées type Apple Watch ou Android Wear sont suffisamment sensibles pour détecter des rythmes cardiaques anormaux avec une précision de 97 %.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !