La pollution lumineuse émane majoritairement des grandes agglomérations. © alex9091 by Pixabay

Sciences

Qu'est-ce que la pollution lumineuse ?

Question/RéponseClassé sous :Espace , pollution lumineuse , lumière
 

La pollution lumineuse est l'excès de lumière artificielle émise par les centres urbains. Il s'agit des lumières intérieures et extérieures des habitations et bâtiments, de la signalisation aérienne et maritime, ainsi que de l'éclairage public. D'où provient cette pollution lumineuse ?

La pollution lumineuse éteindra-t-elle les étoiles ?  En l’espace de quelques décennies seulement, la lumière artificielle est devenue une cause de pollution. Elle menace non seulement d’éteindre nos étoiles. Mais pèse aussi de manière sensible sur la biodiversité. D’autant qu’elle pourrait bientôt ne plus venir exclusivement que de la terre ferme…  

La pollution de l'environnement intervient lorsque l'homme provoque, directement ou indirectement, un effet négatif sur son équilibre. La pollution lumineuse constitue un polluant important pour notre planète. Elle a commencé avec l'arrivée du feu il y a plusieurs milliards d'années, et s'est accentué avec le temps et l'invention de l'électricité. Le premier éclairage public est apparu au 19ème siècle, et la lumière électrique a alors pris le dessus sur l'éclairage nocturne dans le monde entier.

La pollution lumineuse émane majoritairement des grandes agglomérations. © alex9091 by Pixabay

Quels sont les conséquences de la pollution lumineuse ? 

Les impacts causés par la pollution lumineuse sont nombreux. Elles affectent les cycles migratoires des oiseaux, en les désorientant et en les faisant s'écraser sur des bâtiments éclairés, par exemple. Elle affecte les enfants de certaines tortues de mer qui confondent la Lune avec les lumières de la ville et se dirigent alors dans la mauvaise direction.

La pollution lumineuse nocturne attire également des insectes nuisibles, comme les moustiques. Enfin, elle gâche l'observation du ciel et de ses étoiles pour tous ceux d'entre nous qui habitent proches d'une grande ville. 

La pollution lumineuse peut également provoquer des changements dans le métabolisme de nos cellules, par diminution de la production de mélatonine. Chez les êtres humains, ces changements dans le métabolisme peuvent impacter notre cycle de digestion, et engendrer des maladies telles que l'obésité, le diabète et certaines maladies cardiovasculaires.

Quels sont les différents types de pollution lumineuse ?

L'éblouissement 

L'éblouissement se produit lorsqu'une lumière excessive n'est pas correctement protégée et brille horizontalement. Elle diminue alors la visibilité, causant un inconfort visuel et même une cécité momentanée. Par exemple, lorsque vous prenez un flash d'appareil photo dans les yeux, ou encore les pleins phares d'une voiture que vous croisez la nuit. 

L’intrusion lumineuse

Elle se produit lorsque l'éclairage envahit un espace qu'il n'est pas censé éclairer. Par exemple, lorsque la lumière d'un lampadaire ou de la maison d'un voisin envahit votre chambre, empêchant ainsi votre environnement de devenir sombre pendant la nuit et perturbant vos heures de sommeil.

Lueur du ciel, ou « skyglow »

Le Skyglow est la luminosité accumulée que les lumières artificielles émettent, et qui peut être vue depuis l'espace. Ce phénomène est plus important dans les zones à forte concentration de pollution atmosphérique. Par exemple, la luminosité de la ville de Los Angeles est visible à plus de 300 kilomètres de distance.

Sur-illumination

Ce sont des sources de lumière vives ou excessives qui peuvent causer de la confusion, des distractions voire des accidents. Ce fouillis lumineux est visible dans les villes, ou encore sur les routes où les feux sont mal positionnés, ce qui distrait ou gêne les conducteurs et peut provoquer des accidents. La ville de Las Vegas aux États-Unis, avec ses multiples éclairages nocturnes de casinos ou d'hôtels, est un exemple de fouillis de lumière. 

Comment réduire la pollution lumineuse ?

Contrairement à d'autres types de pollution, la pollution lumineuse peut facilement être évitée ou réduite. Certaines mesures ont déjà été prises. À Paris par exemple, entre 1h et 7h du matin, les lumières des magasins, des bureaux et des façades de la ville doivent toutes être éteintes. Seules les lumières des monuments touristiques, comme la Tour Eiffel, sont alors maintenus. 

De plus, pour l'éclairage public, il est possible d'optimiser l'éclairage en diffusant de la lumière vers le bas plutôt que vers le haut ou horizontalement. Cela permet de gagner en puissance tout en consommant moins d'énergie

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !