Sciences

La Chine révèle son ambitieux nouveau programme spatial

ActualitéClassé sous :Univers , Chine , agence spatiale chinoise

Dans le cadre de son 11e Plan quinquennal, la Chine vient de dévoiler son nouveau programme spatial qui ambitionne non seulement le lancement des premiers satellites astronomiques du pays, mais aussi une coopération internationale plus étendue.

Schéma du WSO/UV (World Space Observatory/Ultraviolet), télescope spatial de 170 cm.

Coopération

Dans cette optique, l'agence spatiale chinoise projette avec la Russie une mission commune automatique vers la planète Mars, qui comprendra un atterrissage et un retour d'échantillons, mais aussi l'exploration in situ d'un des deux satellites naturels Phobos ou Deimos.

Toujours avec la Russie, la Chine travaille au projet WSO/UV (World Space Observatory/Ultraviolet), un télescope spatial de 170 cm travaillant dans les longueurs d'onde de 100 - 320 nanomètres qui échappent aux observatoires terrestres. Il s'agit en fait d'une coopération internationale impliquant 16 pays dont la Russie occupe le premier rôle, la Chine étant en charge de construire le spectromètre embarqué, cœur du système.

Un autre projet non moins ambitieux est le SMESE (Small Explorer for Solar Eruptions), une coopération sino-française destinée à observer les éruptions solaires et les éjections de masse coronales durant la prochaine phase de maximum solaire en 2011.

Le plan n'a pas encore déterminé de calendrier précis pour ces trois projets, qui sont cependant déjà en phase préparatoire et dont la conception est pratiquement définie.

Satellites scientifiques chinois

La Chine prépare aussi un satellite astronomique d'observation en rayons X, dont le lancement est prévu en 2010. Celui-ci sera essentiellement consacré à l'étude des trous noirs et de leur environnement, un des domaines les moins connus de l'astrophysique. Les scientifiques espèrent que ce nouvel outil leur permettra de faire des percées significatives dans ce domaine. Ce programme sera précédé par l'envoi, en 2009, de l'observatoire astronomique Spectr-UF, un télescope ultraviolet réalisé conjointement avec la Russie.

Enfin, Wang Chunping, membre du CCPPC (Conférence consultative politique du Peuple chinois), confirme l'intention de la Chine d'envoyer une sonde vers la Lune cette année, et une nouvelle mission habitée en orbite terrestre en 2008.

Selon le Plan, la Chine concentrera essentiellement ses efforts sur le développement durable de la science spatiale au bénéfice de l'économie du pays et de la sécurité nationale, avec pour ambition de devenir un "grand pays novateur".

Cela vous intéressera aussi