Planète

UK Space Agency : le Royaume-Uni se dote d'une agence spatiale

ActualitéClassé sous :océanographie , météorologie , Astronautique

A l'instar du Cnes français, une agence spatiale britannique va naître dans deux jours. Elle assurera la collaboration avec l'Esa et sera aussi chargée de mieux tirer profit de l'importance prise par le spatial dans l'économie du pays.

UK Space Agency, l'agence spatiale du Royaume-Uni débutera ses activités le premier avril.

Conscient du rôle important du secteur spatial dans son économie et son rayonnement scientifique, le Royaume-Uni décide de se doter d'une agence spatiale. Le rôle de cette UK Space Agency sera de gérer et représenter l'ensemble des activités britanniques liées à l'espace qui, jusqu'à présent, étaient réparties entre plusieurs organismes de recherches et des ministères différents. Annoncée fin 2009 mais officialisée la semaine dernière, cette agence ouvrira ses portes ce premier avril.

Elle sera également chargée de représenter le Royaume-Uni au sein des organismes internationaux comme l'Agence spatiale européenne (Esa) de façon à renforcer relations et coopérations. Elle reprendra à son compte les participations britanniques dans des programmes comme GMES ou Galileo, actuellement gérés respectivement par le ministère de l'Agriculture et le ministère des Transports.

Le spatial : une croissance trois fois supérieure à la moyenne

L'autre raison d'être de la UK Space Agency s'explique par la place grandissante du secteur spatial dans l'économie britannique qui, d'après le communiqué de presse officialisant sa création, contribue actuellement à hauteur de 6,66 milliards d'euros à l'économie britannique et emploie directement ou indirectement 68.000 personnes. Une activité économique qui pourrait croître à 40 milliards d'euros et créer 100.000 emplois dans les vingt prochaines années. Cette agence spatiale aura la tâche délicate d'optimiser le savoir-faire britannique dans ce domaine. Ce secteur croît trois fois plus vite que le reste de l'économie du Royaume-Uni et nécessite des emplois très qualifiés dans de nombreux domaines.

Enfin, Londres a également annoncé la création d'un Centre international pour l'innovation spatiale (Isic) qui sera installé sur un site de l'Agence spatiale européenne, à Harwell, dans le centre de l'Angleterre. Cette structure, qui sera alimentée à hauteur de 44,40 millions d'euros, a vocation à « fournir un centre unique pour l'activité spatiale britannique et faire en sorte que le Royaume-Uni maintienne son rang dans le monde en matière de capacités spatiales », a expliqué le ministère britannique du Commerce.

L'Isic aura la tâche d'exploiter les données des satellites d'observation terrestre, d'utiliser les données rassemblées dans l'espace pour comprendre et lutter contre le réchauffement climatique et donner des conseils en matière de sécurité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi