Sciences

Le télescope Vista réalise la plus grande image du ciel profond

ActualitéClassé sous :Astronomie , télescope Vista , ESO

-

Le télescope Vista de l'ESO a créé la plus grande image profonde du ciel jamais réalisée dans l'infrarouge. Une belle réalisation qui s'inscrit dans le cadre du programme d'observation UltraVista.

Cette image montre une partie de l'image profonde du ciel la plus grande jamais réalisée dans l'infrarouge, avec un temps de pose effectif total de 55 heures. Elle a été créée en combinant plus de 6.000 images du télescope Vista dédié aux sondages de l'univers. © ESO/UltraVista team

Le télescope Vista de l'ESO a été braqué sur la même zone de ciel à maintes reprises afin d'accumuler lentement la très faible lumière émise par les galaxies les plus distantes. Au total, plus de 6.000 poses, représentant un temps d'exposition global de 55 heures, prises avec cinq filtres de couleurs différentes, ont été combinées pour créer cette vue. Cette image réalisée dans le cadre du programme d'observation UltraVista est la plus profonde vue du ciel dans l'infrarouge de cette dimension jamais réalisée.

Le télescope Vista à l'observatoire de Paranal de l'ESO, au Chili, est le plus grand télescope au monde dédié aux grands sondages de l'univers. C'est également le plus puissant télescope infrarouge pour les sondages en service actuellement. Depuis sa mise en service en 2009, la grande majorité de son temps d'observation a été allouée à de grands sondages publics, certains couvrant de grandes parties du ciel austral et d'autres ciblées sur de petites zones. Le sondage UltraVista a été consacré à une zone du ciel pratiquement vide en apparence qui a déjà été étudiée de manière intensive avec d'autres instruments, parmi lesquels le télescope spatial Hubble.

UltraVista est de loin le plus profond des six sondages de Vista et permet de dévoiler les objets les moins lumineux. Les données des sondages réalisés avec Vista - plus de 6 téraoctets d'images au total - sont en cours de traitement dans des centres de données répartis en Europe avant d'affluer dans les archives scientifiques de l'ESO pour être mises à disposition des astronomes du monde entier.

La caméra géante (3 tonnes) couplée au grand champ du télescope Vista de l'ESO permet de réaliser des grands sondages de l'univers lointain en infrarouge. © ESO

Des galaxies à foison

À première vue les images UltraVista paraissent quelconques, avec quelques étoiles brillantes et un peu partout, des étoiles plus faibles. Cependant, la plupart des ces objets les moins lumineux ne sont pas des étoiles de la Voie lactée, mais de très lointaines galaxies, contenant chacune des milliards d'étoiles. En agrandissant l'image afin qu'elle occupe tout l'écran et en zoomant, on en découvre de plus en plus. De fait, au total, on peut dénombrer plus de 200.000 galaxies sur cette image. L'expansion de l'univers décale la lumière des objets lointains vers les plus longues longueurs d'onde. Cela signifie que la plus grande part de la lumière des étoiles venant des galaxies les plus distantes que nous pouvons observer se retrouve dans la partie infrarouge du spectre lorsqu'elle arrive sur Terre. Vista, en tant que télescope infrarouge ultrasensible avec un grand champ, est particulièrement puissant pour repérer les galaxies distantes de l'univers jeune.

En étudiant les galaxies dans la lumière décalée vers le rouge, à des distances de plus en plus grandes, les astronomes peuvent également retrouver la manière dont les galaxies se sont formées et ont évolué au cours de l'histoire du cosmos. Un examen minutieux de l'image permet de dévoiler des objets rougeâtres dispersés parmi les galaxies de couleur crème, plus nombreuses. Ce sont essentiellement des galaxies très lointaines, vues telles qu'elles étaient quand l'univers n'avait qu'une petite fraction de son âge actuel. L'analyse préliminaire des images du sondage UltraVista, combinées avec des images prises par d'autres télescopes, a révélé la présence de nombreuses galaxies, vues telles qu'elles étaient quand l'univers avait moins d'un milliard d'années et quelques-unes sont même vues à des époques encore plus précoces.

Bien que la présente image d'UltraVista soit déjà la plus profonde image infrarouge de cette taille existant à ce jour, les observations continuent. Le résultat final, d'ici quelques années, sera encore plus significatif.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi