Sciences

En image : les antennes de l'Alma sous la Voie lactée

ActualitéClassé sous :Astronomie , image , Antenne

Le plus grand radiotélescope du monde, l'Alma, continue de déployer ses antennes dans le désert d'Atacama au Chili. L'astrophotographe José Francisco Salgado les a surprises sous les étoiles.

L'Alma sous la Voie lactée. © ESO/José Francisco Salgado

L'Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (Alma) est une réalisation pharaonique. À terme l'ensemble constituera un réseau de soixante-six antennes qui observera l'univers avec une résolution de 0,005 seconde d'arc. Il aura fallu la coopération de l'Europe, du Japon et du Chili pour réunir le milliard d'euros nécessaire à la conception, l'assemblage, le transport et l'installation de chacune des antennes de 115 tonnes sur un plateau désertique à 5.000 mètres d'altitude. Les conditions y sont particulièrement rudes (vents violents, températures de -20 à +20° C) mais c'est le prix à payer pour être au-dessus de la vapeur d'eau qui pénalise les observations dans les longueurs d'ondes millimétriques et submillimétriques.

Les interventions humaines se limiteront au strict nécessaire puisque le centre de commande et de réception des données est situé 2.000 mètres plus bas. Les tests ont déjà commencé avec les premières antennes en place mais le dispositif ne sera pas complet avant fin 2012. C'est à ce moment seulement que l'Alma atteindra sa pleine puissance avec une surface collectrice totale supérieure à 7.000 mètres carrés offrant une résolution spatiale dix fois supérieure à celle du télescope spatial Hubble.

Sous les étoiles et la Lune

Comme il le fait régulièrement sur son site, l'ESO nous propose une image réalisée par un de ses ambassadeurs. Ce sont des photographes qui mettent en valeur les différents sites astronomiques européens au Chili et permettent ainsi de présenter au grand public ces installations en alliant les aspects scientifiques et esthétiques. C'est José Francisco Salgado qui a réalisé le cliché ci-dessous. Quelques-unes des antennes de l'Alma baignent sous la clarté de la Lune et des étoiles. Pouvoir obtenir sur la même image la présence de notre satellite naturel et de la Voie lactée est la preuve de l'extraordinaire pureté du ciel. Il faut une atmosphère particulièrement pauvre en poussières et en vapeur d'eau pour limiter la diffusion de la lumière lunaire et éviter qu'elle ne voile tout le ciel.

À propos de José Francisco Salgado

Né à Puerto Rico, il est aujourd'hui chargé de la diffusion scientifique au planétarium de Chicago. Il est l'auteur de nombreux films et d'une multitude d'images magnifiques glanées au cours de ses visites dans près d'une vingtaine d'observatoires mondiaux installés sur des sites exceptionnels. Son site Internet et sa galerie d'images révèlent toute l'étendue de ses compétences d'artiste photographique.

Cela vous intéressera aussi