Sciences

En bref : première antenne européenne pour l'Alma

ActualitéClassé sous :Astronomie , Antenne , ALMA

Le plus grand radiotélescope du monde prend forme peu à peu sur le plateau chilien de Chajnantor. La seizième antenne, qui vient d'être installée, est la première fabriquée en Europe.

Première antenne européenne destinée au radiotélescope Alma. © ESO/S. Rossi

Parmi les grands projets astronomiques en cours, l'Atacama Large Millimeter/submillimeter Array représente l'une des réalisations les plus ambitieuses. Pour un milliard d'euros les Européens réunis sous la bannière de l'ESO construisent avec l'aide du Japon le plus grand réseau de radiotélescopes de la planète. À terme ce sont soixante-six antennes paraboliques de 12 mètres de diamètre réparties sur 18 kilomètres qui occuperont l'un des endroits les plus inhospitaliers de la planète, le plateau de Chajnantor. À 5.000 mètres d'altitude, sous l'assaut des vents violents, l'Alma endurera des températures comprises entre +20 et -20 degrés Celsius, tout cela pour profiter d'un air particulièrement pauvre en vapeur d'eau, une condition indispensable pour observer l'univers dans les longueurs d'onde millimétriques et submillimétriques.

Sur les soixante-six antennes du réseau, vingt-cinq seront fournies par l'Europe, vingt-cinq par l'Amérique du Nord et seize par l'Asie de l'Est. C'est donc la première antenne européenne qui a été hissée au sommet fin juillet. Son arrivée porte le nombre total d'antennes opérationnelles à seize, le nombre fixé pour commencer les premières observations scientifiques. Alma devrait être entièrement opérationnel d'ici deux ans.    

Cela vous intéressera aussi