Sciences

Les 25 antennes européennes du radiotélescope Alma ont été livrées

ActualitéClassé sous :Astronomie , ALMA , ESO

Trois pays se sont partagé la construction des 66 antennes qui formeront Alma, le plus grand radiotélescope du monde. Aujourd'hui, Thales Alenia Space annonce avoir terminé la livraison des 25 antennes européennes du projet, qui a eu lieu au rythme d'une antenne et demie chaque mois depuis l'été 2011.

À lui seul, ce cliché résume toute la complexité d’installer les antennes à leur position définitive. En raison de leur poids (chacune pesant plus de 100 tonnes), il a été nécessaire de construire un véhicule de transport spécifique à 28 roues (à l'image) ainsi qu’une autoroute spécialement renforcée (en arrière-plan) pour assurer leur livraison depuis la base d’assemblage jusqu’à leur destination finale. © Thales Alenia Space

Les premières observations et les résultats scientifiques d'Alma (Atacama Large Millimeter Array) ne doivent pas faire oublier que cet observatoire astronomique, situé au nord du Chili, n'est que partiellement opérationnel. En effet, seules une partie des 66 antennes qui le formeront ont été installées sur le site. Lorsqu'elles seront toutes en place, en octobre 2013, et mises en réseau, le télescope Alma sera le plus grand radiotélescope du monde dans les longueurs d'onde millimétriques et submillimétriques.

Ce projet de l'ordre du milliard d'euros a été réalisé dans le cadre d'une coopération internationale associant l'Europe, les États-Unis et le Japon qui se sont partagé le travail. Sur les 66 antennes du télescope Alma, 25 ont été réalisées par un consortium européen sous la maîtrise d'œuvre de Thales Alenia Space, qui vient d'achever la livraison de ces 25 antennes.

Des antennes qui résistent aux conditions extrêmes

D'un diamètre de 12 m, ces paraboles ajustables peuvent observer le ciel simultanément sur des longueurs d’onde millimétriques et submillimétriques. Elles sont réalisées à partir de panneaux en nickel recouverts d'une couche de rhodium et d'une base en fibre de carbone renforcée avec du plastique. Leur surface de réflexion est d'une extrême précision, de l'ordre de 25 µm, et peut résister à des conditions climatiques telles que des vents violents, des écarts de températures extrêmes ou d'autres contraintes extérieures.

Plusieurs antennes d’Alma installées sur site, le plateau de Chajnantor, à plus de 5.000 mètres d'altitude. L’ensemble des 66 antennes sera installé d’ici fin 2013. © ESO

« Construire des paraboles aussi performantes et impressionnantes, avec leurs 12 m de diamètre, a été un véritable défi brillamment relevé par les équipes de Thales Alenia Space, a déclaré Vincenzo Giorgio, vice-président optique, observation et sciences de Thales Alenia Space. Il ne faut pas oublier que ces paraboles devront être capables de garantir un pointage parfait des antennes pour les décennies à venir. »

Résultat : les images obtenues avec Alma par la combinaison des signaux individuels de chaque antenne offrent une résolution d'une précision spectaculaire comparable à celle d'une unique antenne parabolique géante d'un diamètre supérieur à 16 km ! Les astronomes s'attendent à une résolution spatiale dix fois supérieure à celle du télescope spatial Hubble.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi