Sciences

Saturne à l'opposition, c'est le moment de l'observer

ActualitéClassé sous :Astronomie , saturne , Cassini

A l'origine de bien des vocations d'astronomes, Saturne passe à l'opposition lundi 22 mars. Partez à la découverte de la plus belle planète du Système solaire.

La sonde Cassini nous offre des vues inédites de Saturne, comme cette image impossible à réaliser depuis la Terre où l'on peut admirer l'ombre de la planète sur les anneaux. Crédit Nasa / JPL / Esa

C'est un monde extraordinaire, une gigantesque boule gazeuse dont le diamètre est dix fois supérieur à celui de notre planète. Un globe dont la densité est si faible qu'il flotterait sur l'eau, pourvu qu'on trouve une baignoire assez grande pour l'y plonger !

Son atmosphère ressemble beaucoup à celle de Jupiter avec une majorité d'oxygène et d'hydrogène, ainsi que quelques éléments moins bien représentés : méthane, ammoniac, éthylène... Comme sur Jupiter, ces gaz forment des bandes nuageuses parallèles à l'équateur où circulent des vents prodigieux à plus de 1.500 km/heure.

Une tempête électrique observée sur Saturne par la sonde Cassini en 2008. Crédit Nasa / JPL

De formidables tempêtes s'y déroulent pendant plusieurs mois, en général lors des oppositions les plus favorables (environ tous les 30 ans), quand la planète s'approche suffisamment du Soleil (un spectacle qui devrait se produire en 2020). On y observe également un étrange hexagone nuageux, installé dans l'hémisphère nord.

Mais ce qui rend Saturne si belle, ce sont bien entendu les anneaux qui en font le tour. Si l'on sait maintenant qu'ils ne sont pas rares autour des planètes (Jupiter, Uranus et Neptune en possèdent également), ceux de Saturne sont particulièrement imposants, au point d'avoir été découverts dès le 17e siècle par Galilée avec sa modeste lunette. Ces belles structures sont composées d'une myriade de blocs de glace de toutes les tailles, si bien qu'il est difficile de faire la distinction entre les plus gros d'entre eux et les plus petits satellites de la planète.

Ce ne sont pas un, mais une multitude d'anneaux qui entourent Saturne. Ils se composent de blocs glacés de toutes tailles. Crédit Nasa / JPL

Parlons des satellites, justement : ils sont plusieurs dizaines à circuler autour des anneaux et même entre eux. Si le dernier découvert depuis la Terre, Janus, a fait la gloire de l'astronome français Audouin Dollfus en 1966, c'est surtout Titan qui retient l'attention. Cette terre glacée entourée d'une épaisse atmosphère a révélé ses océans de méthane au module Huygens que la sonde européenne Cassini a largué en 2004. Depuis maintenant six ans, l'engin ne cesse de nous dévoiler la beauté de Saturne et de ses lunes.

Observez ce monde fascinant

Saturne se trouve actuellement dans la constellation de la Vierge et va y rester pour de nombreux mois. A l'opposition, c'est-à-dire placée selon un alignement Soleil-Terre-Saturne, elle est observable toute la nuit dans de bonnes conditions, étant au plus près de nous. Vous pouvez vous aider de la portion de carte ci-dessous pour repérer la planète, carte à retrouver en intégralité sur Stelvision.com.

Saturne se trouve pour plusieurs mois dans la constellation de la Vierge qui culmine au-dessus de l'horizon sud en milieu de nuit.

Vous pouvez également consulter nos éphémérides qui proposeront des rendez-vous célestes, comme celui de la Lune avec Saturne le 29 mars en début de soirée. A l'œil nu le petit point de Saturne se différencie des étoiles par son absence de scintillation (en raison de leur relative proximité, le disque lumineux des planètes est en effet moins sensible aux effets de la turbulence atmosphérique que la lumière ponctuelle des étoiles).

L'orientation actuelle de Saturne montre les anneaux de la planète avec une très faible inclinaison. Lors de leur ouverture maximale en 2003 on pouvait les distinguer dans une simple paire de jumelles. Pour cette opposition une petite lunette grossissant une trentaine de fois permet déjà de les voir sous la forme d'une barre lumineuse dépassant de part et d'autre du disque. Si vous avez accès à un télescope (de nombreux clubs organisent actuellement des soirées d'observation de cette planète avec leur matériel), vous découvrirez alors toute la majesté de Saturne et quelques-uns de ses plus brillants satellites, dont l'énigmatique Titan.

Cela vous intéressera aussi