Sciences

Insolite : l'hexagone nuageux de Saturne

ActualitéClassé sous :Astronomie , saturne , sonde cassini

La sonde Cassini en orbite autour de Saturne depuis 2004 a récolté des images d'un étonnant phénomène atmosphérique : une structure nuageuse hexagonale observable depuis plusieurs décennies autour du pôle nord de la planète.

L'étrange hexagone nuageux saisi par la sonde Cassini dans le visible en janvier 2009. Crédits : Nasa / JPL / Esa

Saturne est, comme Jupiter, une planète géante gazeuse dont l'atmosphère se présente sous la forme de bandes nuageuses parallèles (les bandes sont seulement moins colorées sur Saturne). Dès le passage des sondes Voyager dans les années 1980, les scientifiques découvrirent un hexagone nuageux qui ceint le pôle nord de la planète, vers 78° de latitude.

Chaque côté de cet hexagone mesure près de 14.000 kilomètres et l'ensemble tourne sur lui-même en un peu plus de 10 heures 30. Cette ceinture particulièrement stable et régulière a une circonférence équivalente à deux fois notre planète ; elle est unique dans le Système solaire et n'existe même pas au pôle sud saturnien.

La structure nuageuse hexagonale photographiée en infrarouge en 2007 par la sonde Cassini. Crédits : Nasa / JPL / Esa

Mystère non résolu

Différentes explications sont avancées. Courant atmosphérique (comme le Jet Stream sur Terre), ensemble d'ondes stationnaires ou aurore polaire d'un nouveau genre ? Les hypothèses sont nombreuses mais pas entièrement satisfaisantes. Bien qu'on sache reproduire en laboratoire des formes polygonales au sein de fluides en rotation, personne ne s'explique comment est née cette étrange formation ni comment peut-elle se maintenir et on ignore pour combien de temps elle est là.

Il y a quatre ans la sonde Cassini avait photographié l'hexagone saturnien en infrarouge (photo du haut), l'hémisphère nord de Saturne étant alors plongé dans l'ombre de l'hiver polaire depuis presque 15 ans. A la faveur des modifications de l'inclinaison de la planète, cette région s'est retrouvée éclairée par le Soleil début 2009, permettant à la sonde d'observer la structure hexagonale dans le rayonnement visible (photo du bas) ; seul le pôle restait alors dans le noir.

Cet étrange hexagone s'ajoute à la longue liste des phénomènes atmosphérisques qui animent les bandes gazeuses de Saturne : gigantesque tache blanche qui se développe au niveau de l'équateur environ tous les 30 ans, vortex polaire chaud au nord et courant-jet au pôle sud, ainsi que de violents orages qui sévissent pendant plusieurs mois à 35° au sud de l'équateur, dans une région appelée Allée des tempêtes...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi